AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (M/LIBRE) COLIN O'DONOGHUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



> arrivé(e) le : 27/01/2015
> messages : 239
> pseudo : keep smiling
> double compte : Millie, Emma & Grace
> avatar : Jennifer Morrison
> crédits : tearsflight
❥ statut civil : Célibataire endurcie
> métier : pédiatre
> immeuble : Kennedy
> appartement : #32A
> points : 82

MessageSujet: (M/LIBRE) COLIN O'DONOGHUE Mer 28 Jan - 8:49


   
au choix stevenson
« - LA CLE QUE JE VOUS AI DONNE, C'ETAIT POUR LES CAS D'URGENCE ! - EH BIEN, C'EN ETAIT UN : ON AVAIT PLUS DE TACOS. » - FRIENDS

   ✽ ✽ ✽

   
nom & prénom(s) ☆ au choix stevenson surnom(s) ☆ au choix date, lieu de naissance ☆ au choix. âge ☆ 34-35 ans origines ☆ au choix. activité professionnelle ☆ au choix situation amoureuse ☆ célibataire caractère ☆ séducteur + impulsif + amusant + impulsif + ... groupe ☆ Chili con carne

   
i only miss you when i'm breathing

   
+ Son histoire est en grande partie libre. Il peut avoir vécu où vous voulez et avoir eu le passé que vous voulez.
+ C'est un grand séducteur qui ramène très souvent des filles à la maison et ne fait pas forcément attention au bruit qu'il peut occasionner.
+ Il habite l'immeuble Kennedy depuis 6 mois environ.
+ Il a quelques problèmes avec sa voisine du dessous, Romy qui ne supporte plus le bruit qu'il fait.
+ Il la trouve très mignonne et voudrait bien lui proposer d'aller boire un verre.
+ Bien qu'il est un grand séducteur, il voudrait beaucoup se lancer dans une relation sérieuse.
+ Il ne sait pas que Romy ne fait plus du tout confiance aux hommes.

suddenly my eyes are open

Cela faisait quelques années à présent que j’habitais dans ce fameux immeuble et avec le temps j’avais commencé à devenir très exigeante sur le comportement de mes voisins. Je ne supportais pas les gens qui faisaient du bruit jusqu’à pas d’heure, ceux qui ne me disaient pas bonjour dans les couloirs etc. Bref, je commençais à ronchonner sur tout et n’importe quoi. Ma sœur m’avait dit que c’était certainement à cause que j’étais seule et que cela faisait beaucoup trop longtemps que je ne m’étais pas retrouvée avec un homme. J’étais frustrée et je remettais toute cette frustration sur le dos de mes voisins. Elle avait certainement raison, mais je n’étais pas prête à faire quoi que ce soit pour changer mon comportement. Surtout pas depuis que j’avais un nouveau voisin de dessus. Chez lui c’était le défilé, tous les soirs il ramenait une fille différente chez lui et autant vous dire que je les entendais et pas qu’un peu. A plusieurs reprises j’avais pris mon ballet afin de frapper au plafond et leur faire comprendre qu’il n’était pas seul dans cet immeuble. Mais malgré mes tentatives répétées de les faire taire, cette méthode ne semblait absolument pas fonctionner. J’avais ensuite essayer de me mettre des petits bouchons dans les oreilles pour atténuer le bruit, mais cela ne fonctionnait pas non plus, malheureusement. J’ai cherché encore pendant longtemps une solution adéquate et puis finalement j’ai commencé à mettre des mots sur le panneau d’affichage de notre immeuble. Cher M. Stevenson, je vous prierais de demander à vos compagnes, différentes chaque soir, de bien vouloir faire mon de bruit lors de vos ébats. Je ne remets absolument pas en doute vos compétences à ce niveau-là, cependant cela dérange mon sommeil. Merci. Votre voisine du dessous. C’était le première message que j’avais laissé. Les bruits ont cessé durant quelques jours, mais je n’ai toujours pas réussi à définir si c’est en raison de mon petit mot ou s’il n’avait simplement personne durant ces quelques jours. Je recommençais donc à plusieurs reprises, laissant encore et encore des mots à son attention sur ce petit panneau d’affichage dans l’espoir d’arriver enfin à dormir convenablement. « Mais enfin Romy, il faut le laisser vivre. Tu deviens vraiment aigrie je trouve. Tu n’étais vraiment pas comme ça avant. » Ma sœur avait bien évidemment remarqué tous les messages que je laissais sur ce panneau d’affichage et elle me faisait une remarque à chaque fois. « Tu ne te rends pas compte à quel point c’est pénible. » Eleonora roula des yeux et finit par me regarder droit dans les yeux. « Tu sais quoi ? Je pense que tu devrais monter le voir et lui demander si tu peux être sa conquête du soir. Ca te ferait le plus grand bien. » Ma sœur a toujours été connue pour son franc parlé et jusqu’à présent j’avais toujours pensé que c’était une qualité, mais pour le coup elle venait de me vexer. « Tu sais que tu peux être vraiment méchante quand tu t’y mets ? » Ma sœur laissa échapper un petit rire. « Il n’y a que la vérité qui blesse, tu en aurais vraiment besoin, j’en suis persuadée. Mais après tu fais comme tu veux bien évidemment. » Evidemment que ma sœur avait raison. Seulement je n’étais peut-être toujours pas prête à me laisser tomber à nouveau dans les bras d’un mec. J’avais eu quelques petites aventures qui n’avaient rien donné, mais ça ne me plaisait pas plus que ça. Je n’étais pas franchement du genre à coucher à droite à gauche et puis en même temps je ne voulais rien de sérieux. Donc j’étais coincée.

Cela faisait maintenant 6 mois que mon voisin faisait continuellement du bruit dans l’appartement au-dessus du mien et que je continuais de mettre des petits mots sur le panneau d’affichage. Je me répétais en boucle ce que ma sœur m’avait fait remarquer et qui était totalement vrai, mais je ne changeais pas mon comportement pour autant. Puis il y a eu ce fameux matin où je me suis réveillée de mauvaise humeur et que j’ai pris mon style pour écrire une énième note à mettre sur le panneau d’affichage. J’aurais pu effectivement aller lui mettre ces notes sur sa porte, mais je trouvais beaucoup plus rigolo de laisser ça aux yeux de tous les habitants, je pensais que ça aurait plus d’impact. En arrivant devant le panneau d’affichage je déposais mon petit mot lorsque j’entendis quelqu’un approcher. « Oh non ne me dites pas que c’est encore une note pour moi. » Surprise je me retournais vers ce charmant jeune homme qui me regardait avec un petit sourire moqueur. Je n’avais jamais vu à quoi ressemblait mon voisin du dessus, mais de toute évidence il devait s’agir de lui. Il était beaucoup plus mignon que je ne l’aurais imaginé je devais bien avouer. « Alors c’est vous Monsieur Stevenson ? » Il continuait de me regarder avec ce même petit sourire qui commençait sérieusement à m’agacer. « Oui c’est moi. Vous mettez des notes sur ce panneau depuis 6 mois et vous ne savez même pas à quoi je ressemble… » Effectivement je n’avais jamais pris la peine de me demander à quoi pouvait bien ressembler mon voisin du dessus et à présent que je me retrouvais en face de lui je regrettais certaines notes que j’avais pu mettre sur ce panneau. « Peu importe à quoi vous ressemblez, vous faites du bruit et c’est pénible. » Mon voisin s’approcha du panneau d’affichage pour lire cette nouvelle note que je venais de déposer et puis il se retourna vers moi. « Oui j’en suis désolé, mais voyez-vous je ne peux pas vraiment empêcher mes conquêtes de faire du bruit. Mes talents semblent être au-dessus de la norme. » Non seulement il me réveillait toutes les nuits, mais en plus il était entrain de s’en vanter devant moi. Quelle blague ! « Au-dessus de la norme. Prétentieux en plus de ça… » Il s’approcha un peu de moi et afficha à nouveau ce petit sourire qui me rendait folle. « Qu’est-ce que vous en savez que je suis prétentieux, vous n’avez jamais essayé. » Je laissais échapper un petit rire. « Je n’ai pas besoin d’essayer pour savoir que vous avez à chaque fois trouver de très bonnes simulatrices qui cherchaient juste à vous faire plaisir. » Finalement, ce voisin me faisait rire et puis je commençais à trouver ce petit jeu entre nous assez amusant. « Vous savez quoi ? J’aimerais beaucoup vous inviter à boire un verre. Vous me semblez très particulière Madame Shepperd. » Je ne m’attendais certainement pas à ça et mon étonnement pu se lire immédiatement sur mon visage et dans ma réponse. « Je heu.. Et bien heu… Même pas en rêve. » J’avais fini par reprendre mes esprits et je tournais les talons alors qu’il me répondait en criant légèrement. « Oh ne vous en faites pas, je ne compte pas lâcher l’affaire aussi facilement. » Un petit sourire en coin s’étira sur mon visage et à mon grand étonnement j’étais contente de savoir qu’il n’allait pas lâcher l’affaire. Peut-être que d’aller boire un verre avec lui ne me ferait effectivement pas de mal… Qui sait ?


   
romance your ego for a while

Salut toi I love you

Tout d'abord je te remercie de l'intérêt que tu portes à mon scénario et voici quelques petites exigeances.

PSEUDO + Il est tout à fait libre, je n'ai pas encore précisé le prénom du personnage dans mon histoire donc il est libre, le nom de famille je l'ai mentionné mais si tu veux le changer tu peux.

AVATAR + L'avatar n'est pas vraiment négociable j'adore Colin/Jennifer alors si c'est possible de le garder ce serait super.

HISTOIRE + Comme tu peux le voir l'histoire est entièrement libre, il serait bien cependant de lire ma fiche histoire de bien comprendre le personnage.

ACTIVITÉ + Je ne suis pas trop exigeante à ce niveau-là. Il serait bien de faire une réponse par semaine environ, mais après c'est selon votre emploi du temps évidemment. Par contre je suis un peu plus exigeante au niveau de l'orthographe, même si des fautes ça arrive à tout le monde :)

Voilàà sinon si tu as les moindres questions n'hésites surtout pas à m'envoyer un petit MP je me ferais un plaisir d'y répondre    
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: (M/LIBRE) COLIN O'DONOGHUE Ven 13 Fév - 1:09

Je me permet de venir tenter le scénario si possible.
Revenir en haut Aller en bas
 

(M/LIBRE) COLIN O'DONOGHUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MY NEIGHBOR IS AN ASSHOLE :: COME AS YOU ARE :: hello, i love you :: somebody that i used to know-