AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 romy + you only live once, but if you do it right, once is enough.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



> arrivé(e) le : 27/01/2015
> messages : 239
> pseudo : keep smiling
> double compte : Millie, Emma & Grace
> avatar : Jennifer Morrison
> crédits : tearsflight
❥ statut civil : Célibataire endurcie
> métier : pédiatre
> immeuble : Kennedy
> appartement : #32A
> points : 82

MessageSujet: romy + you only live once, but if you do it right, once is enough. Mar 27 Jan - 16:49


   
romy shepperd
« - LA CLE QUE JE VOUS AI DONNE, C'ETAIT POUR LES CAS D'URGENCE ! - EH BIEN, C'EN ETAIT UN : ON AVAIT PLUS DE TACOS. » - FRIENDS

   ✽ ✽ ✽

   
nom & prénom(s) ☆ Romy Shepperd surnom(s) ☆ Aucun. date, lieu de naissance ☆ 26 juin 1980 âge ☆ 34 ans origines ☆ américaines activité professionnelle ☆ pédiatre situation amoureuse ☆ célibataire caractère ☆ rancunière + froide au premier abord + sympathique + généreuse + têtue + ronchonne + drôle groupe ☆ springroll

   

Even at my worst, I'm best with you
   

   
Ici il vous suffit de cocher la bonne réponse, enfin celle qui vous correspond le mieux car il n'y a pas de bonne ou mauvaise réponse... vous devez simplement enlever le "un" devant le "unchecked"....

+ Si ton ami t'appelle à trois heures du matin pour l'aider à se sortir d'une situation, que fais tu?
Tu ignores son appel, oui c'est ton ami mais tu as besoin de sommeil aussi.
 Tu te lèves en quatrième vitesse et tu prends ta pelle, ne sait-on jamais ce qui peut se passer.
Tu lui dis d'appeler la police, hors de question que tu sois mêlé à une histoire louche.
Tu prends ta carte bleue et va payer la caution, sauf si celui-ci est dans un autre État ou si cette caution est démesurément élevée.

Quand tu rentres du boulot après une dure journée, tu es plutôt:
Petite sortie entre amis, rien de tel pour se changer les idées.
Tu restes au calme chez toi et débranche ton téléphone.
Petite soirée avec ton amoureux/amoureuse: un dîner et un film.
Tu vas directement dans ton frigo attraper ton pot de glace et la bouteille de vodka. Tu déprimes pour la soirée!

Tu es quel genre de coloc:
Celui qui ne ramasse rien, et qui attends patiemment que les autres le fasses pour toi.
Tu fais ta part des corvées, tu as même instauré le planning des tâches.
Tu respectes le code de colocation, tu fais même signer un contrat à tes colocs pour ne pas avoir de surprise.
Tu préfères vivre seul(e) au moins aucune contrainte, tu es le maître de ton appart un point c'est tout.

Qu'est ce que l'amitié pour toi?:
C'est faire des trucs stupides du moment que tous tes amis le font.
Tu peux vivre sans après tout, on ne peut compter que sur soit même.
C'est indispensable. Tu ne peux pas vivre sans tes amis.
C'est un moyen d'avoir des gens à qui demander de l'aide quand on en a besoin sans pour autant faire d'efforts de son côté.

Ton voisin du dessous ressembles plus à :
Barney Stinson, tu as du mal à suivre sa vie amoureuse.
Mr Heckles avec son chat... il n'arrête pas de se plaindre du bruit que tu fais.
Tu n'as jamais vu ton voisin. Mais j'ai un voisin au dessous?
Un serial Killer et donc tu préfères l'éviter au maximum. On ne sait jamais et tu ne veux pas finir découpé en morceau dans sa cuisine.

Si tu croises ton voisin/ta voisine hyper canon dans les couloirs très peu vêtu, quelle est ta réaction ?
Tu n'hésites pas une seconde et vas le/la draguer
Tu deviens rouge comme une tomate, bafouille un bonjour et pars précipitamment
Tu n'y prêtes même pas attention, de toute façon t'as l'habitude
Tu admires pendant quelques secondes et tu pars sans un mot


QUE PENSEZ VOUS DE L'AMITIE Je pense que l'amitié c'est quelque chose de très important, voire même d'indispensable. Je ne pourrais certainement pas survivre sans mes amis. Surtout qu'il ne se passe pas grand chose au niveau amour de mon côté donc forcément il faut bien que je me rattrape sur quelque chose d'autre. VOTRE MEILLEUR SOUVENIR Difficile à dire. Je n'en ai pas beaucoup. Si ce n'est tous les moments que je passe avec ma soeur qui sont vraiment géniaux, en dehors de ça je dirais que je garde de bons souvenirs lorsque je suis au travail et ça s'arrête là. Pour le moment. UNE ANECDOTE MARRANTE Peut-être le jour où je suis rentrée un peu ivre d'une superbe soirée que j'avais passée avec quelques copines et que j'ai réussi à me tromper d'appartement, j'étais au deuxième au lieu d'être au troisième étage et du coup j'ai débarqué chez un de mes voisins qui a été bien surpris de me voir arriver. Mais aujourd'hui on en rit encore. VOTRE VOISIN IDEAL N'importe qui sauf mon voisin du dessus. C'est incroyable le bruit qu'il peut faire. Je rêverais d'avoir une personne qui respecte le silence lorsque les gens dorment et qui savent être polis lorsque vous les croisez dans les couloirs. 20 CHOSES A SAVOIR SUR TOI(tics, manies, habitudes) Je ne supporte pas que mes voisins fassent trop de bruit et j'ai donc souvent tendance à taper au plafond avec mon ballet pour faire taire le voisin du dessus qui est particulièrement bruyant + Lorsque je rentre après le boulot j'ai souvent tendance à prendre des douches qui durent long, j'adore ça + Lorsque je suis stressée ou mal à l'aise je commence à jouer avec mes cheveux ou avec le bracelet que je oprte autour du poignet + On retrouve très souvent également mes mots sur le panneau d'affichage de l'immeuble pour que tout le monde puisse voir à quel point je déteste mon voisin du dessus + Je suis très maniaque, je peux passer des heures pour que tout soit parfait dans mon appartement + J'adore les séries télévisées et j'en regarde d'ailleurs beaucoup trop + J'aime également aller au cinéma, avec des copines bien sûr... + D'ailleurs je ne fais absolument plus confiance aux hommes, ils m'ont beaucoup trop déçues par le passé + J'adore mon travail et les enfants, je rêverais d'en avoir, mais malheureusement ça risque d'être difficile + J'ai un rire très communicatif + J'essaye de voir les choses du bon côté, mais ces derniers temps ça devient difficile + J'adore ma soeur, même si j'ai de la peine lorsqu'elle m'envoie quelques vérités à la figure + J'adorais faire la fête, mais depuis quelques temps je reste plutôt enfermée chez moi, ce qui n'est pas très bien + Je déteste faire les magasins + Le matin je suis toujours obligée de boire mon café pour être de bonne humeur pour le reste de la journée + J'adore mon appartement dans ce charmant petit immeuble + Lorsque je regarde un film où une femme se fait tromper, je pleure à tous les coups + J'ai gardé ma robe de mariée et il m'arrive parfois de la remettre, juste pour le plaisir.
   
hors-jeu:
 


Dernière édition par Romy Shepperd le Ven 30 Jan - 15:11, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



> arrivé(e) le : 27/01/2015
> messages : 239
> pseudo : keep smiling
> double compte : Millie, Emma & Grace
> avatar : Jennifer Morrison
> crédits : tearsflight
❥ statut civil : Célibataire endurcie
> métier : pédiatre
> immeuble : Kennedy
> appartement : #32A
> points : 82

MessageSujet: Re: romy + you only live once, but if you do it right, once is enough. Mar 27 Jan - 16:49


Your job's a joke, you're broke, your love life's D.O.A.
 


« Alors t’en dis quoi Eleonora ? Elle est bien cette robe ou pas ? » Je me regardais dans le miroir dans la boutique où nous nous trouvions avec ma sœur depuis plus d’une heure. Je cherchais la robe parfaite pour le bal de l’école, j’avais seize ans et je voulais être tout simplement parfaite. Ma sœur me regardait tout en soupirant. « Elle est tout aussi belle que toutes les autres que tu as essayées Romy… » Ma sœur semblait perdre patience alors que j’insistais pour trouver la robe parfaite. Je devais avouer que ce bal me stressait légèrement. A l’école je n’étais certainement pas la plus populaire, j’étais plutôt celle qui se plongeait très souvent dans ses bouquins et qui voulait parfaitement réussir à tout prix. J’avais des amis, beaucoup d’amis, mais ma popularité n’était pas franchement au beau fixe et ce soir je ne voulais pas me retrouver assise sur une chaise à regarder les autres filles danser avec les plus beaux mecs de la classe. Eleonora a toujours été un peu plus assurée que moi à ce niveau-là. Elle a deux ans de moins que moi, mais sa popularité ne fait aucun doute dans son école. C’est la plus belle, celle que toutes les autres admirent. Bref, tout le monde l’adore. « C’est important Eleonora. Je ne suis pas aussi canon que toi et me trouver un petit cavalier ne sera pas chose aisée pour moi… Sauf si je trouve la robe parfaite. » Ma sœur me regarda droit dans les yeux et puis un petit sourire s’étira sur son visage. Elle se leva d’un bond de sa chaise et reparti dans la boutique. Elle revint quelques secondes plus tard avec trois robes dans les bras qu’elle me demanda d’essayer. « Si tu veux être la plus belle, une de ces robes devraient faire l’affaire. » Un sourire s’étira sur mon visage et je retournais dans la cabine afin d’essayer les trois robes. Finalement, je choisis l’une d’elle qui serait parfaite pour l’occasion. « Merci petite sœur. Tu sais que je ne sais vraiment pas ce que j’aurais fait sans toi ? » C’est vrai, si Eleonora n’avait pas été là j’aurais certainement choisi une robe plus qu’horrible et j’aurais passé ma soirée assise sur une chaise. « Tu sais Romy, je pense qu’il faut que tu arrêtes de te sous-estimer. Tu es tout simplement parfaite et un mec finira forcément par s’en rendre compte. » Elle me fit un petit clin d’œil et je me sentis rougir. Elle était si adorable. Ma sœur prêtait plus attention que moi à son apparence et à la vision que les autres ont d’elle. Pour moi ça passait totalement au second plan, mon rêve était de partir dans la médecine et pour ça il fallait que je travaille comme une dingue. J’apportais donc nettement plus d’importance à mes études qu’au reste et forcément ça se ressentait sur ma popularité. Il est clair que les petites intellos ne passent jamais pour les plus populaires. « C’est gentil. Je te tiendrais au courant demain matin de l’effet qu’aura eu cette robe sur les mecs de la soirée. » Elle passa son bras sous le mien et on rentrait tranquillement à la maison le sourire aux lèvres. « Pour moi ça ne fait aucun doute que tu vas faire des ravages ! » Je laissais échapper un petit rire, sans être vraiment persuadée de tout ce que cela va donner. Mais enfin je verrais bien, ce qui était certain c’était que l’optimisme de ma sœur me faisait vraiment plaisir et me donnait un petit peu plus confiance en moi.

Je regardais autour de moi, le sourire aux lèvres. J’y étais enfin, le bal de fin d’année commençait. Je portais la magnifique robe que ma sœur Eleonora m’avait aidée à choisir. La salle était remplie d’étudiants prêts à faire la fête jusqu’au petit matin. Quelques amies m’avaient rejoint et elles ne tardèrent pas à toutes me complimenter sur ma tenue vestimentaire. Je les remerciais avec un immense sourire et on se dirigea vers le buffet pour prendre quelques petits trucs à grignoter et une boisson. Tout commençait parfaitement bien. Mes amies disparurent les unes après les autres, trouvant chacune un cavalier avec qui aller danser. Je finis par me retrouver seule devant ce buffet, à regarder mes amis s’amuser. Je perdais peu à peu confiance et commençait à hésiter à rentrer. Quelques minutes plus tard je posais mon verre sur la table et me dirigeais vers la sortie, légèrement énervée par la tournure de cette soirée. C’est là qu’il attrapa mon bras et qu’il m’attira vers la piste de danse. « Permets-moi de te dire Romy que tu es magnifique. » Un sourire s’étira sur mon visage, c’était certainement le plus beau mec de l’école qui venait de m’inviter à danser. Je rougis légèrement fasse à son compliment. « Tu n’avais pas déjà une autre cavalière ? » Warren haussa les épaules et son sourire s’étira. « Oui mais elle préférait passer du temps avec ses copines et puis de toute façon elle n’était pas aussi intéressante que toi. » Je me laissais totalement avoir par son baratin. Je l’écoutais durant de longues minutes me faire un tas de compliments, rougissant de plus en plus. J’avais l’impression d’être la fille la plus chanceuse au monde. Mon bal ne se déroulait finalement pas si mal que ça. « Tu veux qu’on aille dans un coin un peu plus tranquille ? » Un sourire s’étira sur mon visage et on sortit tous les deux de la salle. J’étais encore tellement naïve, mon expérience avec les hommes n’étaient que minime, malheureusement. Il m’entraîna dans un petit coin sombre et tranquille où personne ne pouvait nous voir. « T’es sûr que tu veux rester là ? C’est un peu bizarre comme coin non ? » Je le regardais droit dans les yeux alors qu’il passait son bras autour de mon épaule et m’attirait contre lui. « Il ne faut pas avoir peur Romy, je suis avec toi. » Je me détendais légèrement et sans que je ne m’y attende, Warren plongea sur mes lèvres et m’embrassa. Le temps sembla s’arrêter pendant de longues secondes. Je profitais de ce merveilleux moment en ne pensant à plus rien d’autre et puis finalement il s’écarta doucement et me caressa le visage avec sa main. « Tu es si belle. » Et puis c’est à ce moment-là que tout se dégrada. Warren voulait aller plus loin que ce simple baiser et je me laissais faire, comme une idiote. Au fond de moi j’étais persuadée qu’il avait des sentiments pour moi.. (…) Je rentrais chez moi en pleure. Warren avait pu obtenir ce qu’il voulait et il m’avait abandonnée pour rejoindre ses copains. Il s’en fichait de moi, tout ce qu’il voulait c’était tirer son coup. Je me sentais tellement idiote. Jamais je n’avais voulu d’une chose pareille. Et pourtant c’était bel et bien arrivé. J’aurais dû le voir arriver, j’aurais dû penser qu’il allait agir de cette manière. Mais tout ce à quoi je pensais c’était qu’il y avait enfin un mec qui m’accordait un peu de son attention. C’était la première fois que ça m’arrivait et forcément je me sentais toute chose. Mais je m’étais faite avoir sur toute la ligne.


« Ca te dit d’aller au restaurant ce soir ? » J’avais 21 ans, le temps avait passé depuis cette fameuse soirée où je m’étais laissée avoir par Warren. Il m’avait fallut beaucoup de temps pour me remettre de cette histoire et pour refaire confiance aux hommes. Tous ceux qui osaient m’approcher représentaient pour moi un danger. Mais finalement j’étais tombée sous le charme de Ryan. Un charmant jeune homme qui était venu me parler dans un bar alors que je venais de me faire abandonner par l’une de mes amies. Il s’était montré comme un parfait gentleman et j’avais alors réalisé que les hommes ne sont pas tous des abrutis qui cherchent à vous faire du mal. Aujourd’hui cela faisait environ 6 mois que j’étais avec lui et nous filions le parfait amour. « Ryan, ça aurait été avec plaisir, mais tu sais bien que j’ai un examen très important demain. » J’avais continué mes études dans le domaine de la médecine et c’était très important pour moi de parfaitement bien réussir dans ce domaine. Je consacrais donc beaucoup de mon temps à mes révisions, ce qui posait parfois problème avec Ryan. Je l’entendais d’ailleurs soupirer à l’autre bout du fil. « Mais enfin Romy, ça fait un moment que tu révises comme une folle, tu sais tout sur le bout des doigts, ça pourrait te faire du bien de sortir un peu tu ne crois pas ? » Ryan avait certainement raison, ça ne pourrait pas me faire de mal de me changer un peu les idées. Cependant, je savais très bien que si j’acceptais j’allais culpabiliser de ne rien faire durant toute la soirée. « Je ne sais pas Ryan.. C’est pas raisonnable. » Je savais que mon petit copain allait finir par péter un câble si jamais je continuais à faire passer toutes mes révisions avant lui. Surtout que je révisais beaucoup trop, enfin du moins c’était ce qu’il disait, et que du coup durant mes périodes d’examen on ne se voyait plus vraiment tous les deux. « S’il te plaît Romy, et si tu veux je te fais réviser en rentrant du restaurant. » Le silence s’installa et je réfléchis pendant quelques minutes. « Bon d’accord, mais tu as intérêt à me faire réviser après, sinon ça va mal aller. » Ryan laissa échapper un petit rire. Il savait que c’était très important pour moi et il comprenait quand même, mais il avait besoin de me voir un peu plus souvent, ce que je pouvais comprendre tout de même. « Ne t’en fais pas, je tiens toujours mes promesses. Soit prête pour 19 heures. » Je raccrochais et me retournais pour me plonger à nouveau dans mon livre. J’étais tranquillement installée sur mon canapé, chez moi. En pleine préparation pour de gros examens. Il fallait absolument que je réussisse. C’était vraiment mon rêve de pouvoir partir dans le monde de la médecine et plus précisément en tant que pédiatre. Ce n’était donc certainement pas Ryan qui allait me faire rater ça. Je lui accordais beaucoup d’importance bien évidemment, mais il n’était rien comparé à mes études pour le moment. C’était de mon avenir professionnel dont nous étions entrain de parler. Et bien que Ryan se montrait parfait avec moi, j’avais toujours la sensation qu’il pourrait me faire du mal un jour ou l’autre. Ma confiance envers les hommes n’était pas tout à fait rétablie je devais bien l’avouer. Je préférais me méfier, plutôt que d’avoir encore une mauvaise surprise. Même si Ryan semblait totalement différent, on ne sait jamais de quoi ils sont capables après tout.

Je venais de passer mes derniers examens et j’allais pouvoir commencer mon internat dans un hôpital. Ma vie était parfaite, exactement comme celle que j’avais espérée. Ma sœur était toujours aussi présente pour moi, mais surtout il y avait toujours Ryan qui était là à mes côtés. Le soir où j’avais reçu mes résultats finaux, nous avions été au restaurant qu’il m’avait offert et puis nous étions rentrés à la maison tous les deux. « Merci beaucoup Ryan. » Il afficha un petit sourire et posa sa main sur la mienne. « Oh tu sais Romy, ce n’est pas grand-chose. C’est tout à fait normal en fait. » J’affichais à mon tour un petit sourire et serrais légèrement sa main dans la mienne. « Oui, mais je ne voulais pas seulement dire merci pour le souper, mais pour tout. Je me doute bien que ça n’a pas dû être toujours facile à me supporter durant ces études et que parfois je n’étais pas vraiment présente. Je sais bien que j’ai souvent laissé passer mes révisions avant toi, mais j’espère que tu sais que je t’aime plus que tout au monde. » Ryan me regardait droit dans les yeux avec toujours ce même petit sourire. Il était vraiment adorable et je me rendais bien compte de la chance que j’avais d’avoir un mec pareil à mes côtés. « Oui je le sais Romy, moi aussi je t’aime plus que tout au monde. C’est vrai que parfois ce n’était pas vraiment facile pour moi durant tes révisions, mais je sais que c’était très important pour moi alors j’ai accepté et j’ai pris sur moi. Quoi qu’il en soit aujourd’hui je suis vraiment fier de toi et de tes résultats. Tu as parfaitement réussi tes études et nous allons pouvoir nous consacrer à nous deux. » Bon il me restait quand même mon internat qui allait également me demander pas mal de temps et de révisions, mais rien ne nous empêcherait de former un magnifique couple tous les deux. J’en étais persuadée. « Oui on va pouvoir se consacrer à nous à présent. » Mon sourire s’élargit et il retira sa main de la mienne pour la passer dans ses cheveux. Il semblait nerveux. Je fronçais les sourcils. « Tout va bien Ryan ? » Il afficha un petit sourire et puis il se lança dans un petit discours. « Oui tout va bien Romy. En fait, j’y réfléchis depuis un petit moment et comme on vient de le dire il est temps de se consacrer à nous. Cela fait un moment que nous sommes ensemble tous les deux et je ne pourrais espérer trouver mieux. Alors… Romy Shepperd, voulez-vous m’épouser ? » Je ne m’attendais certainement pas à ça. Je le regardais droit dans les yeux sans vraiment savoir quoi dire, je souriais bêtement. J’étais heureuse bien évidemment, tellement heureuse que je n’arrivais plus à lui répondre. « Romy ? » Ryan semblait un peu inquiet et ne savait pas vraiment ce qu’il devait penser de ma réaction. Je finis par me jeter dans ses bras pour l’embrasser encore et encore sur ses belles lèvres. « Oui Ryan, bien sûr que je veux t’épouser. » Ryan me serra dans ses bras et m’embrassa encore et encore. Décidément cette journée était tout simplement merveilleuse. J’avais reçu mes résultats et en plus de ça mon homme venait de me demander de l’épouser. Je ne pouvais être plus heureuse. La soirée continua sur une touche aussi merveilleuse. On passa certainement l’une des nuits les plus romantiques qu’on a jamais passé tous les deux. J’allais me marier, je n’arrivais tout simplement pas à le croire.


« T’es sérieuse ?! » Bien évidemment dès le lendemain j’avais demandé à ma sœur de passer chez moi pour lui apprendre la nouvelle. Au départ elle ne semblait pas vraiment sûre que c’était vrai ce que j’étais entrain de lui raconter. Un petit sourire s’étira sur mes lèvres et je lui tendis ma main pour lui montrer la magnifique bague que Ryan m’avait achetée. Un cri strident sortit de la bouche de ma sœur qui se mit à sauter de joie. De toute évidence elle était heureuse pour moi et il ne me fallut pas longtemps pour la rejoindre dans ce moment d’euphorie. « Mais c’est génial, comment il a fait sa demande ? » Je lui racontais alors ce qu’il s’était passé au restaurant et comment tout le monde s’était mis à nous applaudir lorsque je lui avais dit oui. Un moment vraiment inoubliable. « C’était parfait. » Des étoiles pleins les yeux, ma sœur me prit dans ses bras. « Je suis tellement heureuse pour toi Romy. C’est vraiment merveilleux. Je me réjouis de voir votre beau mariage. » Oui je me réjouissais également de cette journée, cependant nous avions encore beaucoup de choses à préparer avant de pouvoir vivre ce grand jour. « Oui d’ailleurs je vais avoir besoin de ton aide pour la préparation. J’aimerais beaucoup que tu sois mon témoin et il faudra quelqu’un avec moi pour m’aider à choisir ma robe. » J’avais l’impression de nous revoir avant mon bal lorsqu’elle avait dû m’aider à choisir la robe parfaite. Mais cette fois-ci ce serait différent. Ce serait beaucoup plus important puisqu’il s’agirait de mon mariage. « Ouiiii, avec grand plaisir. Il faudra qu’on fixe des dates rapidement pour faire tout ça. Vous avez déjà choisi la date du mariage ? » Je regardais Eleonora avec un petit sourire en coin. Il avait fait sa demande la veille et nous n’avions donc pas encore du tout discuté du mariage. « Non il vient de faire sa demande, ne va pas trop vite Eleonora. » je laissais échapper un petit rire et me réjouissais déjà de ce jour où j’essayerais ma robe de mariée. (…) « Alors tu crois que celle-ci est bien ? » Eleonora me regardait de haut en bas dans ma robe de mariée, c’était bien la dixième que j’essayais et nous n’arrivions toujours pas à nous décider. « Je ne sais pas, je préférais celle d’avant je crois. C’est vraiment difficile à définir. » Je n’avais jamais imaginé qu’il me faudrait autant de temps pour choisir ma robe de mariée, mais il était vrai que toutes les robes que j’essayais étaient plus belles les unes que les autres. Faire un choix allait être vraiment compliqué. « Alors je vais peut-être la remettre, ça nous aidera à nous décider. » Je retournais dans la cabine et essayais l’autre robe de mariée que je venais d’enlever. Je retournais vers ma sœur et elle sembla comme émue soudainement. « Oui c’est celle-ci tu es vraiment magnifique dedans. » Je me retournais vers le miroir et me regardais durant de longues minutes. Effectivement cette robe était tout simplement parfaite. « Et bien je crois que j’ai fait mon choix alors. Je me réjouis tellement. Ca va être merveilleux. » La date du mariage approchait à grand pas. J’avais tellement de choses à préparer que j’avais l’impression que jamais je ne pourrais réussir à finir avant le grand jour. Mais en même temps je me réjouissais tellement d’y être. Tout allait être si merveilleux. Je me regardais une dernière fois dans le miroir avant d’aller enlever ma robe. C’était déjà une très bonne chose de faite.

Le grand jour était enfin arrivé, l’heure approchait à grand pas et je me regardais dans le miroir, dans ma belle robe blanche. Ma sœur venait de me rejoindre et je remarquais immédiatement que quelque chose clochait sur son visage. Je me retournais vers elle et elle se força à afficher un sourire. « Tu es tellement magnifique dans cette robe. » Elle était sincère, mais sa voix se brisait à chaque mot. Je m’approchais d’elle doucement, les sourcils froncés. « Tout va bien Eleonora ? Ca n’a pas l’air d’aller ? » Eleonora m’attrapa la main et m’entraîna pour m’asseoir sur un petit canapé. Je continuais de la regarder sans vraiment comprendre ce qui était entrain de se passer. « Non effectivement ça ne va pas très bien. Je ne sais pas vraiment comment te le dire Romy… » Elle commençait vraiment à m’inquiéter. Il lui était arrivé quelque chose de grave, elle était malade ou je ne sais pas ? Je m’inquiétais vraiment de ce qu’elle allait pouvoir me dire. Surtout aujourd’hui en ce jour si merveilleux, je ne voulais vraiment que rien ne vienne noircir ce si beau tableau. « Qu’est-ce qu’il se passe Eleonora, tu m’inquiètes ! » Ma sœur serra ma main et une larme coula sur sa joue. Elle semblait vraiment très touchée par ce qu’elle était sur le point de me dire. Mon cœur s’accéléra, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. « Je ne sais pas vraiment comment te dire ça sans te faire du mal Romy… Alors je vais y aller directement. Hier soir je suis sortie pour boire un verre et Ryan n’était pas avec son témoin entrain de passer une soirée tranquille avec lui comme ça aurait dû être le cas. Il était avec une fille… Je ne sais pas du tout qui c’était, mais il l’a embrassée et ils sont rentrés ensuite ensemble tous les deux. Ryan ne m’a pas vu, mais je pense que tu dois vraiment le savoir avant que tu ne l’épouses. » Je regardais ma sœur droit dans les yeux, sans voix. Ryan m’avait trompée, la veille de notre mariage. Comment a-t-il pu oser me faire une chose pareille ? Je continuais de regarder Eleonora droit dans les yeux et ma respiration s’accéléra. Comment a-t-il pu ? Une larme coula sur ma joue et je me relevais d’un bond. « Je n’en reviens pas Eleonora. Comment a-t-il pu ? La veille de notre mariage. Quel parfait connard. » Décidément, je ne pouvais vraiment pas faire confiance aux hommes. Ils sont tous des parfaits connards qui ne pensent qu’à se vider et tout le reste il s’en fiche. Les sentiments et tout ce qui va avec ça n’a aucune importance à leurs yeux. Finalement Ryan n’était pas si bien que je ne l’avais espéré. Je tournais en rond dans la pièce, la colère commençait à monter petit à petit. « Je suis tellement désolée Romy. » Je me retournais vers ma sœur, heureusement qu’elle était là, heureusement qu’elle l’avait vu. Sinon je me serais mariée avec un mec qui me trompe. « Tu n’as pas à t’excuser Eleonora, tu n’y peux rien. Heureusement que tu as vu tout ça. Merci de me l’avoir dit, vraiment. » Ma sœur s’approcha de moi et me prit dans ses bras, me caressant doucement le dos. « Qu’est-ce que tu veux faire ? » Je m’écartais doucement de son étreinte et plongeais mon regard dans celui de ma sœur, plus déterminée que jamais. « Je veux aller le voir. Tout de suite. Je veux lui dire en face qu’il n’est qu’un connard et que je ne veux plus jamais le revoir. »


Dernière édition par Romy Shepperd le Ven 6 Fév - 9:14, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



> arrivé(e) le : 27/01/2015
> messages : 239
> pseudo : keep smiling
> double compte : Millie, Emma & Grace
> avatar : Jennifer Morrison
> crédits : tearsflight
❥ statut civil : Célibataire endurcie
> métier : pédiatre
> immeuble : Kennedy
> appartement : #32A
> points : 82

MessageSujet: Re: romy + you only live once, but if you do it right, once is enough. Mar 27 Jan - 16:49


Your job's a joke, you're broke, your love life's D.O.A.
 


J’arrivais devant la porte derrière laquelle se trouvait Ryan qui devait être entrain de se regarder dans le miroir dans son beau costume de connard. J’ouvris la porte d’entrée sans même prendre la peine de frapper, je ne comptais pas vraiment faire long ici. Ma sœur se trouvait juste derrière moi. En entrant le témoin de Ryan fut surpris, tout comme mon futur mari. Enfin il sera mon ex d’ici quelques secondes. « Romy, qu’est-ce que tu fais ? Ca porte malheur de voir la mariée avant tu le sais bien ! » Il s’approcha de moi avec son petit sourire charmeur que je ne connaissais que trop bien. Mais je n’étais pas d’humeur à me laisser avoir par ses petites manières. Je croisais les bras tout en regardant Ryan droit dans les yeux. « Et puis embrasser une autre fille la veille de son mariage, ça ne porte pas malheur ça non plus ? » Je le regardais droit dans les yeux, plutôt satisfaite de ma réplique. Je n’étais peut-être pas la plus douée à ce niveau-là, mais c’était la colère qui parlait sans que je ne réfléchisse vraiment à mes mots. « Comment ça, de quoi tu parles ? » Ryan essayait de faire l’innocent, je le voyais bien. Seulement c’était trop tard, je savais toute la vérité et puis de toute façon il pouvait essayer de démentir tout ce qu’il voulait, jamais ma sœur ne mentirait sur une chose pareille. Alors que lui avait plutôt intérêt à mentir, s’il ne voulait pas perdre sa future femme –qu’il avait déjà perdue soit dit en passant. « Ca ne sert à rien de me mentir Ryan. Je sais que tu as vu une autre fille hier soir et que tu l’as embrassée et que tu es parti avec elle. Eleonora vous a vu, ça ne sert à rien de mentir. » Ryan se passa la main dans les cheveux, comme il le faisait à chaque fois qu’il était un peu stressé ou mal à l’aise d’une situation. Pour ma part je ne le lâchais plus des yeux. Croisant toujours les bras, je continuais de le fixer et je comptais bien continuer à le faire jusqu’à ce qu’il me dise la vérité. « Je… Je suis désolé Romy. J’ai un peu paniqué hier soir et puis j’ai dérapé. Mais je t’aime plus que tout au monde et j’ai vraiment envie de faire ma vie avec toi, ça ne fait aucun doute. » Je laissais échapper un petit rire jaune. Je n’en revenais pas qu’il arrive encore à me dire tout ça après ce qu’il a fait. Il n’avait vraiment aucune estime de lui-même, c’est incroyable. « Et bien pour ma part je n’ai plus du tout envie de faire ma vie avec toi, tu n’es qu’un parfait connard et je refuse d’avoir un mari dans lequel je n’aurais plus jamais confiance. » Ryan semblait totalement perdu face à cette situation et je m’amusais de le voir paniquer de la sorte. « Mais enfin Romy, c’est ridicule. On est bien tous les deux. » Encore une fois je laissais échapper un rire. Décidément c’était vraiment un parfait abruti et plus il parlait, plus j’étais contente du choix que j’avais fait. Plus jamais je ne voulais le revoir. « Non tu étais certainement bien avec la fille de hier soir, mais nous deux c’est terminé. Je ne veux plus jamais te revoir Ryan. Plus jamais ! » Je me retournais sans lui laisser le temps de me répondre et j’entrainais ma sœur avec moi. J’étais énervée et totalement outrée par ce qu’il venait de me faire, mais en même temps, j’étais tellement soulagée. Je n’étais plus avec ce connard et ça ça me rendais heureuse.

Du temps avait passé depuis ma séparation avec Ryan et j’avais énormément changé. Je m’étais trouvé un petit appartement dans l’immeuble Kennedy toujours dans la ville de Phoenix. Ma sœur avait également emménagé dans un appartement de l’immeuble ce qui nous permettait d’être toujours proche l’une de l’autre tout en gardant quand même notre intimité pour chacune. Depuis mon mariage raté, je ne faisais plus du tout confiance aux hommes et ma sœur ne cessait de me faire des théories à ce sujet. « Romy, tu ne vas quand même pas finir ta vie vieille fille enfin. Tu es merveilleuse comme fille et il y a certainement pleins d’hommes qui voudraient se retrouver à tes côtés et qui ne sont pas des parfaits connards comme Ryan. » Ma sœur avait certainement raison, pas tous les hommes sont comme ça, mais je semblais toujours tomber sur des parfaits connards. Ca me faisait donc peur de me relancer dans une relation et de m’en prendre plein la figure à nouveau. « J’en sais rien Eleonora, j’ai l’impression que je tombe toujours sur le même genre de mec et je suis sûre que ce sera encore la même chose la prochaine fois. Je préfère me concentrer sur mon travail et avancer comme ça. On verra bien si ça me tombe dessus un jour ou non. » Eleonora roula des yeux et poussa un petit soupir. « Mais Romy ça ne va pas non plus tomber du ciel. Ce n’est pas en ne faisant que d’aller à ton travail et rentrer à la maison que tu vas tomber sur le prince charmant. Il faut que tu sortes un petit peu que tu essayes de te changer un peu les idées et de rencontrer de nouvelles personnes. » Encore une fois ma sœur avait certainement raison, mais ça m’effrayait. Je ne voulais pas me retrouver encore une fois dans la même situation, j’avais déjà bien assez souffert comme ça. Ryan avait fait beaucoup de dégâts dans mon cœur et je n’étais pas du tout prête à l’offrir à quelqu’un d’autre pour le moment. Non si c’était pour qu’on me le détruise encore une fois, ça ne valait vraiment pas la peine. « Oui je sais Eleonora, tu as tout à fait raison. Mais je ne crois pas que je suis prête pour ça pour le moment. J’ai encore besoin de me retrouver un peu seule et de me persuader que pas tous les hommes sont comme ça. C’est difficile pour le moment, mais si je ne me persuade pas de ça, je n’arriverais plus jamais à faire confiance à un homme. Il me faut du temps c’est tout. » Je regardais Eleonora avec un petit sourire en coin avant d’ajouter. « Mais ça me fait plaisir de voir que tu t’inquiètes pour moi, c’est vraiment très gentil. Mais ne t’en fais pas, je vais m’en sortir parfaitement bien, comme je le fais toujours. Ce n’est qu’une question de temps. » En réalité je ne savais pas vraiment si c’était une question de temps. Je ne pensais pas pouvoir refaire confiance à un homme un jour et le temps ne risquait pas vraiment de changer ça. Peut-être que si je tombais par hasard sur l’homme parfait, ma vision des choses pourrait changer. Mais en même temps je pensais avoir trouvé l’homme parfait avec Ryan et finalement il n’a été qu’un parfait connard comme tous les autres hommes. Tout ceci était vraiment très compliqué et le temps ne pourrait peut-être rien changer. Mais il fallait quand même garder un peu d’espoir. On dit que l’amour arrive toujours quand on ne s’y attend pas… Alors qui sait ?


Cela faisait quelques années à présent que j’habitais dans ce fameux immeuble et avec le temps j’avais commencé à devenir très exigeante sur le comportement de mes voisins. Je ne supportais pas les gens qui faisaient du bruit jusqu’à pas d’heure, ceux qui ne me disaient pas bonjour dans les couloirs etc. Bref, je commençais à ronchonner sur tout et n’importe quoi. Ma sœur m’avait dit que c’était certainement à cause que j’étais seule et que cela faisait beaucoup trop longtemps que je ne m’étais pas retrouvée avec un homme. J’étais frustrée et je remettais toute cette frustration sur le dos de mes voisins. Elle avait certainement raison, mais je n’étais pas prête à faire quoi que ce soit pour changer mon comportement. Surtout pas depuis que j’avais un nouveau voisin de dessus. Chez lui c’était le défilé, tous les soirs il ramenait une fille différente chez lui et autant vous dire que je les entendais et pas qu’un peu. A plusieurs reprises j’avais pris mon ballet afin de frapper au plafond et leur faire comprendre qu’il n’était pas seul dans cet immeuble. Mais malgré mes tentatives répétées de les faire taire, cette méthode ne semblait absolument pas fonctionner. J’avais ensuite essayer de me mettre des petits bouchons dans les oreilles pour atténuer le bruit, mais cela ne fonctionnait pas non plus, malheureusement. J’ai cherché encore pendant longtemps une solution adéquate et puis finalement j’ai commencé à mettre des mots sur le panneau d’affichage de notre immeuble. Cher M. Stevenson, je vous prierais de demander à vos compagnes, différentes chaque soir, de bien vouloir faire mon de bruit lors de vos ébats. Je ne remets absolument pas en doute vos compétences à ce niveau-là, cependant cela dérange mon sommeil. Merci. Votre voisine du dessous. C’était le première message que j’avais laissé. Les bruits ont cessé durant quelques jours, mais je n’ai toujours pas réussi à définir si c’est en raison de mon petit mot ou s’il n’avait simplement personne durant ces quelques jours. Je recommençais donc à plusieurs reprises, laissant encore et encore des mots à son attention sur ce petit panneau d’affichage dans l’espoir d’arriver enfin à dormir convenablement. « Mais enfin Romy, il faut le laisser vivre. Tu deviens vraiment aigrie je trouve. Tu n’étais vraiment pas comme ça avant. » Ma sœur avait bien évidemment remarqué tous les messages que je laissais sur ce panneau d’affichage et elle me faisait une remarque à chaque fois. « Tu ne te rends pas compte à quel point c’est pénible. » Eleonora roula des yeux et finit par me regarder droit dans les yeux. « Tu sais quoi ? Je pense que tu devrais monter le voir et lui demander si tu peux être sa conquête du soir. Ca te ferait le plus grand bien. » Ma sœur a toujours été connue pour son franc parlé et jusqu’à présent j’avais toujours pensé que c’était une qualité, mais pour le coup elle venait de me vexer. « Tu sais que tu peux être vraiment méchante quand tu t’y mets ? » Ma sœur laissa échapper un petit rire. « Il n’y a que la vérité qui blesse, tu en aurais vraiment besoin, j’en suis persuadée. Mais après tu fais comme tu veux bien évidemment. » Evidemment que ma sœur avait raison. Seulement je n’étais peut-être toujours pas prête à me laisser tomber à nouveau dans les bras d’un mec. J’avais eu quelques petites aventures qui n’avaient rien donné, mais ça ne me plaisait pas plus que ça. Je n’étais pas franchement du genre à coucher à droite à gauche et puis en même temps je ne voulais rien de sérieux. Donc j’étais coincée.

Cela faisait maintenant 6 mois que mon voisin faisait continuellement du bruit dans l’appartement au-dessus du mien et que je continuais de mettre des petits mots sur le panneau d’affichage. Je me répétais en boucle ce que ma sœur m’avait fait remarquer et qui était totalement vrai, mais je ne changeais pas mon comportement pour autant. Puis il y a eu ce fameux matin où je me suis réveillée de mauvaise humeur et que j’ai pris mon style pour écrire une énième note à mettre sur le panneau d’affichage. J’aurais pu effectivement aller lui mettre ces notes sur sa porte, mais je trouvais beaucoup plus rigolo de laisser ça aux yeux de tous les habitants, je pensais que ça aurait plus d’impact. En arrivant devant le panneau d’affichage je déposais mon petit mot lorsque j’entendis quelqu’un approcher. « Oh non ne me dites pas que c’est encore une note pour moi. » Surprise je me retournais vers ce charmant jeune homme qui me regardait avec un petit sourire moqueur. Je n’avais jamais vu à quoi ressemblait mon voisin du dessus, mais de toute évidence il devait s’agir de lui. Il était beaucoup plus mignon que je ne l’aurais imaginé je devais bien avouer. « Alors c’est vous Monsieur Stevenson ? » Il continuait de me regarder avec ce même petit sourire qui commençait sérieusement à m’agacer. « Oui c’est moi. Vous mettez des notes sur ce panneau depuis 6 mois et vous ne savez même pas à quoi je ressemble… » Effectivement je n’avais jamais pris la peine de me demander à quoi pouvait bien ressembler mon voisin du dessus et à présent que je me retrouvais en face de lui je regrettais certaines notes que j’avais pu mettre sur ce panneau. « Peu importe à quoi vous ressemblez, vous faites du bruit et c’est pénible. » Mon voisin s’approcha du panneau d’affichage pour lire cette nouvelle note que je venais de déposer et puis il se retourna vers moi. « Oui j’en suis désolé, mais voyez-vous je ne peux pas vraiment empêcher mes conquêtes de faire du bruit. Mes talents semblent être au-dessus de la norme. » Non seulement il me réveillait toutes les nuits, mais en plus il était entrain de s’en vanter devant moi. Quelle blague ! « Au-dessus de la norme. Prétentieux en plus de ça… » Il s’approcha un peu de moi et afficha à nouveau ce petit sourire qui me rendait folle. « Qu’est-ce que vous en savez que je suis prétentieux, vous n’avez jamais essayé. » Je laissais échapper un petit rire. « Je n’ai pas besoin d’essayer pour savoir que vous avez à chaque fois trouver de très bonnes simulatrices qui cherchaient juste à vous faire plaisir. » Finalement, ce voisin me faisait rire et puis je commençais à trouver ce petit jeu entre nous assez amusant. « Vous savez quoi ? J’aimerais beaucoup vous inviter à boire un verre. Vous me semblez très particulière Madame Shepperd. » Je ne m’attendais certainement pas à ça et mon étonnement pu se lire immédiatement sur mon visage et dans ma réponse. « Je heu.. Et bien heu… Même pas en rêve. » J’avais fini par reprendre mes esprits et je tournais les talons alors qu’il me répondait en criant légèrement. « Oh ne vous en faites pas, je ne compte pas lâcher l’affaire aussi facilement. » Un petit sourire en coin s’étira sur mon visage et à mon grand étonnement j’étais contente de savoir qu’il n’allait pas lâcher l’affaire. Peut-être que d’aller boire un verre avec lui ne me ferait effectivement pas de mal… Qui sait ?


Dernière édition par Romy Shepperd le Ven 6 Fév - 11:58, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




> arrivé(e) le : 26/01/2015
> messages : 194
> pseudo : Luxette
> double compte : Camilla Hamilton (Candice Accola) & Lucy Grimaldi (JLC)
> avatar : Kristen Bell
> crédits : Tearsflight (avatar) + tumblR (gifs)
❥ statut civil : Mariée à un sale type qui semblait pourtant être le prince charmant, squatte un peu trop souvent chez son voisin.
> métier : Institutrice. Sur le point de devenir prof d'histoire et de lettres au lycée.
> immeuble : Immeuble Reagan
> appartement : 22B
> pêchés mignons : les pizzas ♥️ la vitesse ♥️ enseigner ♥️ l'histoire ♥️ rire malgré les blessures ♥️ ses copines.
> points : 88

MessageSujet: Re: romy + you only live once, but if you do it right, once is enough. Mar 27 Jan - 17:05


_________________
Look to the stars
Let hope burn
in your eyes
And we'll love
And we'll hope
And we'll die
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: romy + you only live once, but if you do it right, once is enough. Mar 27 Jan - 20:35

la belle blonde
Revenir en haut Aller en bas
avatar



> arrivé(e) le : 27/01/2015
> messages : 239
> pseudo : keep smiling
> double compte : Millie, Emma & Grace
> avatar : Jennifer Morrison
> crédits : tearsflight
❥ statut civil : Célibataire endurcie
> métier : pédiatre
> immeuble : Kennedy
> appartement : #32A
> points : 82

MessageSujet: Re: romy + you only live once, but if you do it right, once is enough. Jeu 29 Jan - 13:22


_________________

« You've gotta dance like there's nobody watching, love like you'll never be hurt, sing like there's nobody listening and live like it's heaven on earth. » William W. Purkey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: romy + you only live once, but if you do it right, once is enough.

Revenir en haut Aller en bas
 

romy + you only live once, but if you do it right, once is enough.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Console] Romy - LA REDOUTE
» Etat de la mer sur Perros-Guirec en live !
» Nouvelle inscription:Raison: Voyage au Be Live ambar à Puerto Plata....
» Star Trek Live au centre spatial Kennedy
» [Tabouret] Live by SEIPO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MY NEIGHBOR IS AN ASSHOLE :: COME AS YOU ARE :: born this way :: i'm coming home-