AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Janel + prove it all nigh for your love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar




> arrivé(e) le : 26/01/2015
> messages : 194
> pseudo : Luxette
> double compte : Camilla Hamilton (Candice Accola) & Lucy Grimaldi (JLC)
> avatar : Kristen Bell
> crédits : Tearsflight (avatar) + tumblR (gifs)
❥ statut civil : Mariée à un sale type qui semblait pourtant être le prince charmant, squatte un peu trop souvent chez son voisin.
> métier : Institutrice. Sur le point de devenir prof d'histoire et de lettres au lycée.
> immeuble : Immeuble Reagan
> appartement : 22B
> pêchés mignons : les pizzas ♥️ la vitesse ♥️ enseigner ♥️ l'histoire ♥️ rire malgré les blessures ♥️ ses copines.
> points : 88

MessageSujet: Janel + prove it all nigh for your love Lun 26 Jan - 9:43


janel doherty
« - LA CLE QUE JE VOUS AI DONNE, C'ETAIT POUR LES CAS D'URGENCE ! - EH BIEN, C'EN ETAIT UN : ON AVAIT PLUS DE TACOS. » - FRIENDS

✽ ✽ ✽

prénom nom ☆ Janel Prudence Doherty. surnom(s) ☆ J.; Janie. date, lieu de naissance ☆ Phoenix, le 14 février 1983. âge ☆ 32 ans. origines ☆ américaines. activité professionnelle ☆ Institutrice. situation amoureuse ☆ Mariée à un sale type qui semblait pourtant être le prince charmant, squatte un peu trop souvent chez son voisin. caractère ☆ Sociable + drôle + optimiste + têtue + spontanée + bavarde + chaleureuse + attentionnée + ne parle pas beaucoup d'elle et de ses problèmes + loyale + charmeuse + curieuse + impulsive + hyperactive + maniaque + perfectionniste + lunatique. groupe ☆ Cheesburger.


Even at my worst, I'm best with you


Ici il vous suffit de cocher la bonne réponse, enfin celle qui vous correspond le mieux car il n'y a pas de bonne ou mauvaise réponse... vous devez simplement enlever le "un" devant le "unchecked"....

+ Si ton ami t'appelle à trois heures du matin pour l'aider à se sortir d'une situation, que fais tu?
Tu ignores son appel, oui c'est ton ami mais tu as besoin de sommeil aussi.
 Tu te lèves en quatrième vitesse et tu prends ta pelle, ne sait-on jamais ce qui peut se passer.
Tu lui dis d'appeler la police, hors de question que tu sois mêlé à une histoire louche.
Tu prends ta carte bleue et va payer la caution, sauf si celui-ci est dans un autre État ou si cette caution est démesurément élevée.

Quand tu rentres du boulot après une dure journée, tu es plutôt:
Petite sortie entre amis, rien de tel pour se changer les idées.
Tu restes au calme chez toi et débranche ton téléphone.
Petite soirée avec ton amoureux/amoureuse: un dîner et un film.
Tu vas directement dans ton frigo attraper ton pot de glace et la bouteille de vodka. Tu déprimes pour la soirée!

Tu es quel genre de coloc:
Celui qui ne ramasse rien, et qui attends patiemment que les autres le fasses pour toi.
Tu fais ta part des corvées, tu as même instaurée le planning des tâches.
Tu respectes le code de colocation, tu fais même signer un contrat à tes colocs pour ne pas avoir de surprise.
Tu préfères vivre seul(e) au moins aucune contrainte, tu es le maître de ton appart un point c'est tout.

Qu'est ce que l'amitié pour toi?:
C'est faire des trucs stupides du moment que touts tes amis le font.
Tu peux vivre sans après tout, on ne peut compter que sur soit même.
C'est indispensable. Tu ne peux pas vivre dans tes amis.
C'est un moyen d'avoir des gens à qui demander de l'aide quand on en a besoin sans pour autant faire d'efforts de son côté.

Ton voisin du dessous ressembles plus à :
Barney Stinson, tu as du mal à suivre sa vie amoureuse.
Mr Heckles avec son chat... il n'arrête pas de se plaindre du bruit que tu fais.
Tu n'as jamais vu ton voisin. Mais j'ai un voisin au dessous?
Un serial Killer et donc tu préfères l'éviter au maximum. On ne sait jamais et tu ne veux pas finir découpé en morceau dans sa cuisine.

Si tu croises ton voisin/ta voisine hyper canon dans les couloirs très peu vêtu, quelle est ta réaction ?
Tu n'hésites pas une seconde et vas le/la draguer
Tu deviens rouge comme une tomate, bafouille un bonjour et pars précipitamment
Tu n'y prêtes même pas attention, de toute façon t'as l'habitude
Tu admires pendant quelques secondes et tu pars sans un mot


QUE PENSEZ VOUS DE L'AMITIE L’amitié est pour moi primordial. Depuis toute jeune, j’ai eu l’habitude d’être une nana entourée, du moins avec les copains d’école. Peut-être que le fait de perdre ma mère jeune, d’avoir eu un père pire que tout et de finir en famille d’accueil m’a poussée à rechercher la présence d’enfants. Je voulais oublier, rire, être une petite fille comme les autres. Et en grandissant, ça n’a pas changé. D’ailleurs, j’ai mes deux meilleures amies depuis plus de 10 ans et je suis bien incapable de vivre sans elles. On dit de moi d’ailleurs que je suis très loyale en amitié. . VOTRE MEILLEUR SOUVENIR Il y a plein de souvenirs merveilleux que je retiens et que j’utilise parfois pour contrer la tristesse. Même si certains de mes meilleurs souvenirs me laissent aujourd’hui un goût amère. Après tout, le plus beau jour de ma vie, celui de mon mariage, devrait être mon plus beau souvenir. Et il l’était, vraiment. J’ai eu un mariage digne d’un conte de fées, entourée par les gens que j’aimais le plus au monde, et je croyais à l’époque épouser le prince charmant. Seulement, aujourd’hui, le prince charmant est redevenu crapaud, et quand je repense à mon mariage, cela me rend triste, plus qu’autre chose. Je me demande si je n’ai pas loupé un truc, si je n’aurais pas pu voir ce qu’il allait devenir ... Heureusement, pour me consoler, il me reste aussi tous les bons souvenirs avec mes copines. Et puis, cette escapade nocturne avec Warren. C’est bizarre, il n’est que mon voisin, mais ce moment ensemble était magique.  . UNE ANECDOTE MARRANTE Honnêtement, je suis une fille plutôt marrante, donc il y aurait pas mal de petites anecdotes que je pourrais vous raconter. Mais, personnellement, celle qui m’a fait le plus marrer, et qui continue de me faire encore marrer, remonte à pas mal de temps. J’étais encore au lycée et comme vous le savez, j’étais une des cheerleaders les plus appréciées. J’étais en plein entraînement d’une nouvelle chorégraphie, lorsque j’ai trébuché avec un de mes pompons, le truc totalement stupide quoi, et à terre, ma jupe s’est accrochée à un clou qui sortait du parquet. Bien entendu, j’ai voulu me relever, rapidement, l’air de rien. Sauf que la jupe est restée par terre … J’ai offert à toute l’équipe de basket et à mes « collègues », une jolie vue sur ma culotte rose à canard … Un truc que mes copines ne manquent pas de me rappeler encore aujourd’hui ! . VOTRE VOISIN IDEAL Le voisin idéal pour moi ? C’est Warren. Enfin, au début, il était tout sauf idéal. On passait plus de temps à se chamailler parce que Monsieur est un coincé qui ne supporte aucun bruit après une certaine heure. Ce qui est loin d’être mon cas. Mais disons que maintenant que je le connais mieux, je le supporte bien. J’essaie d’être un peu plus respectueuse, ce qui ne veut pas dire qu’on ne se dispute plus, loin de là. Si j’ose regarder la télé un peu trop fort, je risque fort de le voir débarquer chez moi. Mais c’est un bon voisin, à l’écoute, discret, calme … Il m’aide toujours quand j’ai besoin et honnêtement, j’apprécie ça chez lui. . 20 CHOSES A SAVOIR SUR TOIJanel est une jeune femme qui déteste montrer ses émotions, et surtout sa tristesse. C’est le genre de nana qui sera toujours en train de sourire, de rire, de s’occuper des autres plutôt que de se plaindre et de montrer qu’elle ne va pas bien. + Elle est très gourmande, elle est du genre à grignoter, et pas que des trucs bons pour la ligne. Elle adore le chocolat par exemple, les fruits avec du chocolat chaud, les bonbons et tout ce qui est pizza, burgers. C’est loin d’être un modèle pour les nanas qui veulent manger équilibré. + Elle essaie de faire un peu de sport de temps en temps. Elle s’est inscrite depuis quelques mois dans des cours de danse et de boxe. Elle a besoin de ça pour évacuer, se défouler. Elle court un peu de temps en temps. + Elle a adopté il y a quelques semaines un chat. + Elle est en train de songer au divorce même si cette perspective lui fait peur. + Elle est allergique au pollen et au bois de noyer. + Elle déteste lire, elle a l’impression de perdre son temps. Elle ne lit donc que quelques magazines de temps en temps histoire de … + Elle déteste avoir les cheveux courts, les préférant plus longs. Sûrement parce qu’elle apprécier de jouer avec quelques mèches de temps en temps. + Elle est du genre hyperstressée, ce qui la rend hyperactive et un peu trop perfectionniste. + Elle adore les enfants et rêve d’ailleurs de devenir maman. + Elle aimerait parfois devenir prof, plutôt que de rester institutrice, elle y réfléchit d’ailleurs beaucoup ces derniers temps. + Elle boit beaucoup d’eau, au moins 2L par jour. + Elle est accro au café, elle ne peut commencer sa journée sans un café long. + Quand elle était petite, elle voulait devenir vétérinaire. + Elle n’a eu finalement qu’un homme dans sa vie, son mari. + Elle craque un peu trop sur son voisin. + Elle est du genre curieuse, bavarde, trop spontanée, parfois gaffeuse. + Elle rit très fort, on la remarque de loin. + Elle se ronge les ongles depuis qu’elle a 15 ans. + Elle rougit facilement et elle déteste ça. + Elle est du genre acheteuse compulsive.

hors-jeu:
 


Dernière édition par Janel Doherty le Ven 30 Jan - 17:50, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




> arrivé(e) le : 26/01/2015
> messages : 194
> pseudo : Luxette
> double compte : Camilla Hamilton (Candice Accola) & Lucy Grimaldi (JLC)
> avatar : Kristen Bell
> crédits : Tearsflight (avatar) + tumblR (gifs)
❥ statut civil : Mariée à un sale type qui semblait pourtant être le prince charmant, squatte un peu trop souvent chez son voisin.
> métier : Institutrice. Sur le point de devenir prof d'histoire et de lettres au lycée.
> immeuble : Immeuble Reagan
> appartement : 22B
> pêchés mignons : les pizzas ♥️ la vitesse ♥️ enseigner ♥️ l'histoire ♥️ rire malgré les blessures ♥️ ses copines.
> points : 88

MessageSujet: Re: Janel + prove it all nigh for your love Lun 26 Jan - 9:44


Your job's a joke, you're broke, your love life's D.O.A.



« Les filles, et si on allait boire un verre après l’entraînement ? Juste entre filles ? » Vêtue de son uniforme de cheerleader, les cheveux remontés en une haute queue de cheval, Janel souriait, encore rosie par l’effort. Les entraînements étaient toujours intensifs mais elle adorait ça. Depuis son arrivée au lycée, elle faisait partie de l’équipe des cheerleaders et elle ne se voyait plus sans son petit groupe. Même si maintenant elle était en dernière année et qu’elle préparait aussi la suite de sa vie, l’université, le futur. Beaucoup de stress mais elle essayait de profiter à fond de sa dernière année et de ses deux copines inséparables, Emma et Linly. Linly était la dernière de la bande. Plus jeune que les deux, elle avait rejoint l’équipe cette année mais rapidement, Emma et Janel l’avaient prise sous son aile. Linly leur ressemblait, elle rigolait tout autant qu’elles et elle ne se prenait pas la tête, ni ne se prenait pour la superstar du coin comme d’autres nanas de l’équipe. « Avec plaisir ! Je monte avec toi ! » Linly lui sourit tandis que Emma laissa échapper un petit rire : « Linly ! Tu flippes toujours de monter avec moi ? Je rigolais la dernière fois, je te jure que je conduis à merveille.» Emma lui avait fait une blague la première fois que la brune était montée avec elle, prétextant perdre le contrôle de sa voiture, et depuis Linly refusait d’être sa passagère. Janel rit et attrapa le bras de Linly : « Tu as raison ma belle, il vaut mieux monter avec moi. D’ailleurs, Em, tu peux aussi monter avec moi. Je te ramènerais chez toi et je passerai te prendre demain. Ou je te dépose au lycée après la soirée.» Elle sourit à ses copines avant de se diriger vers les douches, un peu plus loin. « Allez la dernière qui termine se tape le rangement de la salle ! » Les trois filles se mirent à courir pour se ruer dans les douches, riant aux éclats. Les autres filles de l’équipe avaient déjà déserté, comme bien souvent. En général, elles prenaient une rapide douche et quittaient les lieux, tandis que les trois bavardaient toujours une éternité. Etait-ce leur faute si elles avaient toujours quelque chose à se raconter ? Janel réussit à sortir en premier, les cheveux dégoulinants et le corps parfumé à la fraise, son gel douche préféré, et elle s’enveloppa dans une serviette. Linly et Emma sortirent en même temps et elle les pointa du doigt en riant : « Vous êtes bonnes pour vous y coller. Mais comme je suis plutôt cool, je vais le faire pour vous. Vous m’attendez dehors ? Près du distributeur ? » Linly et Emma hochèrent la tête, ravies d’échapper à la corvée et Janel se dirigea de nouveau dans le grand gymnase désert. Du moins, c’est ce qu’elle croyait. Un des basketteurs continuait de s’entraîner, et pas n’importe lequel. Le chouchou du lycée, du moins de toutes les nanas. « Toi aussi, tu fais des heures sup ? » Elle lui lança un petit sourire malicieux et il se retourna, son ballon dans les mains. « Ouais, pas le choix. Avec ma blessure l’année dernière, j’ai beaucoup perdu. Je dois donner le meilleur de moi.» Maxim était l’un des mecs les plus séduisants du bahut, elle le reconnaissait volontiers et pourtant, il l’intimidait tellement qu’elle n’osait presque jamais lui parler. « Pas mal la nouvelle choré au fait. Tu te débrouilles bien.» Elle rougit et haussa les épaules tout en ramassant quelques pompons oubliés par terre ou sur les gradins. « Merci mais c’est … Mina qui a géré pour la choré.» « Je sais, elle s’en vante bien assez… Ce que je voulais dire, c’est que tu es  la mieux. Enfin à mon avis.» Il sourit avant de se remettre à tirer et la jeune femme esquissa un sourire flatté. Elle se dépêcha de terminer et elle s’apprêtait à quitter la salle, se retournant une dernière fois vers lui. « Bon bah … A demain.» Il hocha la tête et sourit : « A demain Janel. Si tu veux, on pourrait déjeuner ensemble un de ces quatre.» Elle hocha la tête et disparut rapidement, pressée de cacher son trouble et ses joues rosies. Elle retrouva ses copines dehors et elle se précipita à leur hauteur en bougeant les mains dans tous les sens. « Les filles, les filles … Maxim vient de m’inviter à déjeuner !! » Emma poussa un cri tandis que Linly secoua la tête en riant. Plus jeune, elle était moins à l’affut que ses copines pour les garçons, et surtout elle ne s’intéressait pas aux mêmes spécimens. « Ohlala, incroyable … Alors, il te connaît ! » Janel hocha la tête et sourit en se mordillant la lèvre : « Apparemment … Bon allez, vite, on va le boire ce verre. Je crois que j’ai besoin d’un truc frais là ! » Les filles rirent et elles quittèrent le lycée en papotant, échaffaudant déjà des plans pour que Max remarque davantage la blonde.


* *


« Je suis tellement contente pour toi, Max et toi vous formez le couple parfait.» Emma avait pris le bras de Janel et la blonde lui sourit en hochant la tête. Elle regarda Max qui parlait un peu plus loin avec Linly et son copain du moment, un beau brun ténébreux. Elle sourit, attendrie. Max et elle étaient ensemble depuis maintenant quatre ans, ils formaient effectivement un couple modèle, stable et uni. Elle se rappelait encore leurs débuts, hésitants, parfois difficiles. Max l’avait invitée à plusieurs reprises. A déjeuner, à le voir jouer puis à des soirées, et rapidement ils avaient commencé à flirter ensemble. Ils n’étaient pas sortis ensemble tout de suite, Max avait eu besoin de temps avant de se décider à s’engager. Elle se rappelait encore du moment où il lui avait dit « je t’aime » pour la première fois. C’était le soir de la remise des diplômes et ils allaient se quitter le lendemain, elle partant en vacances et lui bossant tout l’été à l’autre bout du pays. Ensuite, chacun ferait son bout de chemin à l’université, elle à Phoenix, lui à UCLA, en Californie. Ils avaient dansé, fait l’amour et le jeune homme lui avait alors déclaré son amour. Et ensuite, ils étaient devenus ce couple solide que tout le monde admirait aujourd’hui. Malgré la distance, leur amour avait tenu. Bien sûr, il y avait eu des moments difficiles, ils avaient failli se séparer plusieurs fois mais ils revenaient rapidement l’un vers l’autre, incapable de vivre séparés. « Je suis tellement heureuse avec lui, Em. C’est juste incroyable. Je voudrais que ça dure comme ça pour toujous.» Emma sourit, ravie pour sa meilleure amie. Son amour pour Max avait tenu, tout comme son amitié pour la brune, et pour Linly bien sûr. Même si chacune avait suivi sa voie, les trois étaient restées inséparables. « Vous installer ensemble est une nouvelle étape, je suis sûre que ça sera encore mieux ! » Max avait enfin fini ses études de droit et il était revenu en ville, proposant tout de suite à sa douce de s’installer ensemble. C'est ainsi qu’ils avaient emménagé dans ce joli studio et qu’ils fêtaient ça entre amis. « Alors, les filles, vous partagez des petits secrets sans moi ? » Linly avait passé un bras autour des épaules de Janel et la blonde se retourna en riant. « Bien sûr que non voyons, comment t’oublier quand il y a des secrets dans le coin ? » « Elle me parlait juste de son bonheur parfait avec ce jeune homme parfait que tu vois derrière toi.» Emma rit doucement et Janel rosit en haussant les épaules. C’est vrai, elle avait tendance à crier sur tous les toits qu’elle était plus qu’heureuse, mais elle aimait Max, elle aimait son couple, elle aimait sa vie. Il ne lui manquait rien pour être heureuse. « Et c’est très bien pour elle, elle le mérite notre blondasse, hein ? » Les trois filles rirent et trinquèrent, coupes de champagne en main. Les deux filles savaient pertinemment que la jeune femme n’avait pas eu beaucoup de chance dans son enfance. Sa mère était décédée 5 ans  après sa naissance d’une maladie qui l’avait détruite à la vitesse grand V et son père avait commencé à boire et à devenir violent, si bien que la petite avait été placée en famille d’accueil à l’âge de 7 ans. Elle avait enchaînée plusieurs familles avant de tomber, à ses 10 ans, sur la perle rare, les Hendricks, une famille aimante avec un garçon de 10 ans et une petite fille de 3 ans. Ils l’avaient adoptée au bout de deux ans et elle était devenue Janel Hendricks, abandonnant son nom de naissance, Robertson, sans regret. La suite avait été plus joyeuse ensuite, sa nouvelle famille lui ayant apporté tout l’amour qu’elle quémandait avidement, mais il lui restait toujours des traces, des bleus au corps de ce qu’elle avait vécu. « Ai-je le droit de vous emprunter ma nouvelle colocataire ? » Max était arrivé et attrapa Janel par la taille, déposant un baiser dans son cou. « Bien sûr chéri, j’arrive.» Elle fit un petit clin d’œil à ses copines et suivit le jeune homme dans la cuisine pour préparer des nouveaux petits toasts.


* *


Janel sourit en s’observant dans le miroir. Son sourire était presque timide, effacé. Elle ne se reconnaissait pas dans cette robe blanche élégante, digne d’une princesse de conte de fées. « On dirait que les Hendricks ont tout fait pour t’offrir le mariage de tes rêves.» Emma lui lançait un regard affectueux, elle était heureuse pour elle, elle pouvait le voir dans ses yeux. La blonde hocha doucement la tête tandis que Linly débarquait dans la pièce, un bouquet à la main. « Et voilà ma belle, ton bouquet.» Janel sourit à ses meilleures amies qui quittèrent la pièce lorsque ses parents adoptifs pénétrèrent dans la pièce. « Ma petite chérie, tu es sublime. Une vraie princesse.» Sa mère lui prit affectueusement le bras et elle lui tapota le dos avec douceur. « Je suis fière de toi. Tu fais de ta vie exactement ce que tu voulais en faire. » Janel sourit et hocha la tête. Elle venait de décrocher son premier poste d’institutrice, fière et ravie de pouvoir enfin faire ce qu’elle voulait et surtout elle allait épouser Max, l’homme qui partageait sa vie depuis presque 7 ans maintenant. Elle ne pouvait être plus heureuse. Les derniers mois avaient été difficiles cependant, elle avait vu chez Maxim une facette de lui qu’elle ne connaissait pas ; nerveux, agressif, fuyant. Elle tentait de se persuader que c’était l’organisation du mariage qui faisait ça et la pression qu’il se mettait dans son nouveau boulot de jeune collaborateur dans un prestigieux cabinet d’avocats de la ville. « Merci beaucoup. Sans vous deux, je n’y serais jamais arrivée. Et puis, ce mariage, tout ça, c’est grâce à vous aussi. Je ne pourrais jamais assez vous remercier pour tout.» Elle étreignit ses parents adoptifs et sa mère disparut pour prendre sa place à l’église tandis que son père lui proposait son bras qu’elle attrapa. « Il est temps pour toi de devenir Madame Doherty.» Il sourit et elle hocha doucement la tête. Ils se mirent en route et rapidement, la jeune femme remonta l’autel d’un pas gracieux, sous une musique douce, classique. Les invités se levèrent, émus, tous la dévisageant. Janel était splendide, sa robe, sa coiffure distinguée qui laissait échapper quelques mèches blondes gracieusement ondulés, son maquillage frais, rosé qui lui donnait l’air d’être une poupée. Elle sourit à Max qui ne la quittait pas des yeux, ébloui. Il lui attrapa la main lorsqu’elle prit place, face à lui, et le silence se fit, bientôt rompu par le prêtre. « Mes amis, nous sommes ici, aujourd’hui, pour célébrer le mariage de Janel Hendricks et de Maxim Doherty.» Les invités se rassirent  et le prêtre continua son discours jusqu’à qu’enfin il proposent aux futurs mariés de lire leurs vœux et surtout de se dire oui, pour la vie. C’est émus et les yeux brillants que ces échanges se firent et le mariage fut scellé par un baiser que tout le monde applaudit. […] « Madame Doherty, vous êtes splendide. Je suis l’homme le plus chanceux, je crois.» Il déposa un baiser dans le cou de sa femme, la faisant valser au rythme de la mélodie. Le mariage avait été réussi, la fête aussi, et il n’était maintenant plus que tous les deux, dansant encore, profitant l’un de l’autre, des étoiles dans les yeux. « Tant mieux car tu fais de moi une femme comblée.» « Je t’aime.» Ils s’embrassèrent, heureux.


* *


« C’est à cette heure-ci que tu rentres ? » Janel se figea, immobile, dans l’obscurité qui régnait dans l’appartement. La voix provenait du salon et elle avança doucement, appuyant sur l’interrupteur qui éclaira trop brusquement la pièce, spacieuse et chaleureuse. Max était là, immobile, affalé dans le sofa, le regard pointé sur elle. La blonde haussa les épaules : « J’étais à une réunion avec le personnel de l’école. Je t’ai dit qu’avec les nouvelles réformes qui tombent, on est pas mal occupés et souvent en réunion.» « Tu aurais du me prévenir.» Son ton était froid, sans appel. Janel soupira doucement et elle se passa la main dans les cheveux, soudain nerveuse. Depuis quelques mois,  Max, son Max, son homme, avait changé. Il avait perdu son boulot il y a presque un an et après les premiers mois d’espoir, de recherches actives, il avait fini par se laisser aller et se complaire dans sa routine quotidienne à ne rien faire. Et surtout, il buvait beaucoup. Janel baissa la tête, ne sachant que dire, que faire. A l’aube de ses 30 ans, la jeune femme espérait autre chose que des disputes quasi-quotidiennes avec son mari. Quand elle l’avait épousé quelques années plus tôt, elle se disait qu’à 30, elle serait peut-être déjà maman d’une petite fille ou d’un petit garçon. Malheureusement, ses rêves ne semblaient pas vouloir se réaliser. « Je suis désolée chéri, je pensais que ça terminerait plus tôt et je n’avais plus de batterie.» Elle lui tendit son téléphone comme pour le laisser vérifier, appuyant sur le bouton central pour lui prouver qu’il ne s’allumait pas. Elle déposa son sac à main sur la chaise du salon et ôta son manteau, fourrant son téléphone dans la poche de son jean noir. « S’il te plaît, ne m’en veux pas. Tu veux que je nous prépare un bon repas ? Ou on pourrait sortir … » « Avec ton salaire de fonctionnaire, il vaudrait mieux éviter.» La blonde se crispa, serra un instant les poings mais esquissa cependant un mince sourire. C’était devenu un véritable masque chez elle, et personne, non personne ne se doutait de l’enfer qu’elle vivait depuis quelques mois. Ni même ses meilleures amies à qui pourtant elle confiait tout. Elle se contentait d’arborer ce sourire malicieux, épanoui et de dire que tout allait bien, que Max était toujours aussi parfait à qui voulait l’entendre. Parce que au fond, elle l’aimait encore. Et elle ne pouvait se résoudre à le quitter. Elle lança un regard à l’horloge du salon, il était presque 23h, c’est vrai qu’elle avait tardé, elle en était consciente, mais la réunion s’était éternisée. « Je vais nous faire un plat de .. » commença-t-elle en se dirigeant vers la cuisine. Mais la porte avait claqué, fort, et elle devina que Max avait pris la fuite. Encore. Elle soupira et se retint de hurler. Elle alluma la chaîne-hifi et laissa la musique envahir la pièce. Du bon rock, voilà ce qui lui fallait. Elle monta le son et ôta son pull, se mettant à danser dans le salon. Elle avait besoin de se défouler pour mieux oublier. Quelques minutes après, la sonnette l’interrompit dans sa chorégraphie et elle éteignit la musique, les cheveux encore ébouriffés d’avoir voltigés au son d’un bon vieux ACDC. Un jeune homme se trouvait à la porte, visiblement mécontent. « Votre musique est insupportable.  Surtout à cette heure-ci.» Son air pincé manqua de la faire rire mais elle se mordilla la lèvre, confuse. « Je suis désolée, je … Je vais éteindre pour ce soir.» Il hocha la tête et elle le regarda regagner l’appartement voisin du sien. Et dire qu’elle ne le connaissait même pas ce mec-là. En tout cas, il ne semblait pas commode.


* *

« Warren … Je suis désolée de vous déranger mais … » Warren esquissa un mince sourire devant sa voisine, simplement vêtu d’une nuisette en soie. Il retint un soupir et lâcha platement : « Oui, Janel, qu’est ce que je peux faire pour vous aujourd’hui ? » Elle grimaça et se mordilla la lèvre avant de répondre à voix basse : « J’ai une fuite et … Maxim est absent.» Elle déglutit, gênée d’être obligée de solliciter, encore, l’aide de son voisin. Depuis quelques mois, elle était abonnée à la sonnette de Warren. Arrivé dans l’immeuble il y a plus d’un an, il était son voisin le plus proche et même s’il n’était pas forcément très agréable, il ne refusait jamais de l’aider. Et il faut dire que depuis que Max avait quitté le domicile il y a quelques semaines, son aide, elle en avait plus que besoin. Après une dispute de plus, Maxim avait fini par lever la main sur elle et elle l’avait mis dehors avant de le rappeler quelques jours plus tard, confuse, blessée mais désirant qu’il revienne. Sauf qu’il n’avait pas voulu. Et elle, elle cachait à tout le monde les difficultés que son couple rencontrait. Comment avouer que son mariage prenait l’eau à tout va ? Comment avouer à ses parents adoptifs, à ses amies les plus proches que Max était devenu un monstre ces dernières années ? Elle n’y parvenait pas. Elle souffla doucement et tenta de sourire pour retenir les larmes qui montaient. « J’arrive. Je vais prendre quelques outils et je vous rejoins.» « Merci Warren, c’est adorable. Et … On peut se tutoyer, c’est mieux quand même.» Elle retourna à son appartement, laissant la porte entrouverte et filant enfiler un gilet long pour se cacher un peu en attendant le retour de son super voisin. Il ne tarda pas et fila s’atteler à la tâche, Janel derrière lui, prête à l’aider si besoin. « Votre .. Ton mari est souvent absent apparemment, non ? » Elle hocha doucement la tête : « Il est avocat … Il bosse beaucoup.» Elle ne voulait en dire plus, même si ce point était vrai. Max avait fini par retrouver presque 2 ans après sa perte d’emploi un nouveau boulot. Sauf que apparemment les choses ne se passaient pas comme il l’aurait voulu. On ne lui confiait que les dossiers les plus minables, et loin d’arranger la situation entre eux comme Janel l’avait espéré, elle l’avait fait se dégrader. Ils se disputaient de plus en plus souvent et Max était de plus en plus dur, méchant envers elle. « Je vois.» Elle se tortilla et se retourna avant de s’exclamer d’une voix beaucoup trop joyeuse pour être vraie : « Je file nous faire un petit truc à manger. Pour te remercier.» Il sourit et la laissa filer dans la cuisine tandis qu’il s’occupait de la douche fuyante. Elle cuisina à la hâte des spaghettis à la bolognaise et lorsqu’il eut terminé, elle lui servit une généreuse assiette. « Bon appétit.» Il s’attabla, le tee-shirt humide, et elle le contempla un moment. Warren était bel homme, elle n'avait pu que le remarquer. « Merci pour le repas, c’est sympa.» Pour la première fois, ils parlèrent un peu plus, Warren se confiant un peu plus à elle. Elle le trouva pour la première fois presque humain, moins coincé, presque drôle. Il finit par se lever, sourire aux lèvres : « Je vais y aller, Janel. Cette soirée était cool, vraiment.» Il posa son regard sur elle et elle se sentit rosir. Elle lui sourit et hocha la tête : « J’ai beaucoup aimé moi aussi.»


* *

La jeune femme tournait en rond, les larmes coulant le long de son visage sans qu’elle ne puisse les arrêter. Elle toucha doucement son œil tuméfié. Max avait bien visé, bien frappé. Pour la deuxième fois, il avait levé la main sur elle. Il était finalement revenu au domicile à peine 2 mois après qu’il ait lâchement pris la fuite. Pendant plus de 4 mois, Janel avait eu l’illusion que tout allait mieux entre eux, qu’il était peut-être revenu Max. Mais rapidement, elle avait compris qu’elle se trompait. Il était rapidement redevenu méchant, agressif et les disputes avaient recommencé. Plusieurs fois, elle avait trouvé refuge chez Warren sans vraiment lui dire les raisons de sa présence, juste qu’elle avait besoin d’air. Elle s’imposait un peu, elle le savait, elle en était consciente, et elle s’en voulait atrocement. Même s’il avait l’air de l’apprécier un peu plus, il semblait parfois agacé de sa présence sans réellement oser la remettre à sa place. Elle se regarda dans le miroir de la chambre, elle faisait peine à voir. Elle eut envie de débarquer chez Emma ou Linly, mais en la voyant ainsi, les filles auraient paniqué. Elle le savait, elle s’en voulait aussi de leur mentir, de leur cacher ses difficultés conjugales mais elle se sentait tellement mal qu’elle n’osait rien dire. Jouer la comédie de la femme parfaite, mariée à un homme parfait était tellement plus simple. Finalement, seul Warren présentait que les choses se passaient mal entre elle et son mari même s’il avait la délicatesse de ne pas la questionner. Mais les cris, les disputes à pas d’heure, Janel qui débarquait chez lui, faux sourire sur son visage gêné, étaient révélateurs. Elle fila à la salle de bains et se passa rapidement de l’eau sur le visage avant d’appliquer une crème teintée histoire de se donner meilleure mine. Elle enfila rapidement un pull et un jean et quitta l’appartement désormais désert puisque Max, une fois de plus, avait déserté les lieux, préférant sans doute aller picoler qu’affronter et se montrer responsable. Elle frappa doucement à la porte de Warren. Il ouvrit, torse nu, un jogging qui lui donnait l’air plus relax que d’habitude. Elle se mordilla les lèvres lorsqu’elle vit son regard se poser sur elle, stupéfait. « Janel, ton … œil.» Elle porta doucement la main à son œil et elle secoua la tête en souriant. « Tu veux que je t’emmène à l’hôpital ? » Elle secoua de nouveau la tête et souffla doucement, posant la main sur le torse du jeune homme et se surprenant elle-même de ce geste. « Emmène-moi loin Warren. S’il te plaît. Au moins pour cette nuit.» Il la regarda un instant, figé, mais finit par hocher la tête. « D’accord, attends-moi, je vais m’h abiller.» Moins de 10 minutes plus tard, le jeune homme la rejoignait, vêtu d’un jean et d’un pull et ils descendirent rapidement tous les deux. Elle monta dans le véhicule du jeune homme et il démarra rapidement. Ils roulèrent longtemps sans but précis, jusqu’à s’éloigner un peu de Phoenix. « Tu vas continuer de subir encore longtemps ? » La blonde baissa doucement la tête et elle souffla avant de répondre : « Je sais pas … J’espère toujours que ça s’arrange et .. En fait, je sais même plus si j’espère. L’année dernière, oui .Maintenant … Je crois que c’est juste fini.» Elle sentit la main du jeune homme se poser sur sa cuisse et elle frissonna doucement, troublée. « Tu devrais te bouger un peu et trouver le courage de partir alors. Ou de le virer une bonne fois pour toutes.» Elle hocha la tête : « Je sais Warren, je sais.» Il finit par s’arrêter et se gara sur le côté de la route. Il sortit de la voiture et alla ouvrir la portière de Janel. Il lui tendit la main et elle l’attrapa. « Viens, je vais te montrer un endroit.» Ils marchèrent une bonne dizaines de minutes, main dans la main, avant de parvenir dans un endroit désert, au bord d’une colline déserte. Il se laissa choir et elle s’installa aussi à ses côtés. « Je viens souvent ici quand j’ai besoin de réfléchir. » « C’est magnifique.» Elle laissa sa tête tomber sur l’épaule du jeune homme et il passa doucement son bras autour d’elle. Ils restèrent un long moment ensemble, immobiles.


Dernière édition par Janel Doherty le Ven 30 Jan - 9:40, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Janel + prove it all nigh for your love Lun 26 Jan - 20:20

Revenir en haut Aller en bas
avatar



> arrivé(e) le : 05/01/2015
> messages : 208
> pseudo : keep smiling
> double compte : Millicent, Romy & Grace
> avatar : Rachel Bilson
> crédits : tearsflight
❥ statut civil : fiancée.
> métier : propriétaire du Luke's Cafe
> immeuble : Reagan
> appartement : 31B
> points : 59

MessageSujet: Re: Janel + prove it all nigh for your love Mar 27 Jan - 7:50


_________________

« Sometimes, when you don't ask questions, it's not because you are afraid that someone will lie to your face. It's because you're afraid they'll tell you the truth. » Jodi Picoult
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




> arrivé(e) le : 26/01/2015
> messages : 194
> pseudo : Luxette
> double compte : Camilla Hamilton (Candice Accola) & Lucy Grimaldi (JLC)
> avatar : Kristen Bell
> crédits : Tearsflight (avatar) + tumblR (gifs)
❥ statut civil : Mariée à un sale type qui semblait pourtant être le prince charmant, squatte un peu trop souvent chez son voisin.
> métier : Institutrice. Sur le point de devenir prof d'histoire et de lettres au lycée.
> immeuble : Immeuble Reagan
> appartement : 22B
> pêchés mignons : les pizzas ♥️ la vitesse ♥️ enseigner ♥️ l'histoire ♥️ rire malgré les blessures ♥️ ses copines.
> points : 88

MessageSujet: Re: Janel + prove it all nigh for your love Mar 27 Jan - 8:44


_________________
Look to the stars
Let hope burn
in your eyes
And we'll love
And we'll hope
And we'll die
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Janel + prove it all nigh for your love

Revenir en haut Aller en bas
 

Janel + prove it all nigh for your love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MY NEIGHBOR IS AN ASSHOLE :: COME AS YOU ARE :: born this way :: i'm coming home-