AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 WAYNE + I'm out of touch, I'm out of love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



Mais vous savez, on peut trouver du bonheur même dans les endroits les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière.
> arrivé(e) le : 21/02/2015
> messages : 49
> pseudo : maman dragibus
> avatar : Phoebe Tonkin
> crédits : smoaks & tumblr
❥ statut civil : Célibataire, elle le clame haut et fort et se dit même plus que prète à tomber amoureuse. Sauf que son coeur semble déjà pris, mais pas par la personne qu'il faudrait.
> métier : Elle tient une petite boutique de lingerie où elle vend ses propres créations.
> immeuble : reagan
> appartement : 14 b
> pêchés mignons : la célèbre marque de chaussures à la semelle rouge, et les chaussures en particulier + la caféine + le chocolat + les bijoux anciens + les romans à l'eau de rose + une bonne soirée entre copines + le fils de son beau-père + les framboises + la lingerie
> points : 100

MessageSujet: WAYNE + I'm out of touch, I'm out of love Lun 6 Avr - 13:21


Wayne & Miranda
    I'm out of touch, I'm out of love

C'est avec soulagement que Miranda gagnait son immeuble. La journée avait été longue. Longue et bien remplie. Mais d'un autre côté elle ne s'en plaignait pas vraiment. Elle avait besoin de ça pour garder la tête froide et l'esprit occupée. Pour ne pas que ses pensées ne dérivent encore une fois vers Liam et son avortement. Plus le temps passait, plus il lui paraissait difficile de ne pas y penser pourtant. Aujourd'hui, était une journée où elle pourrait faire avec. Elle allait pouvoir rentrer, prendre une longue douche et dormir d'un sommeil sans rêve. La seule chose qui pourrait éventuellement déranger son programme était l'insupportable douleur de ses pieds. Pourtant, ses Louboutins chéris qu'elle aimait comme une folle et qui lui avait coûté les yeux de la tête ne lui avait jamais fait défaut. Il fallait croire que tout une journée jonchée sur des talons hauts, entre la vente et la mise en place des rayons étaient bien trop pour ses petits pieds. Elle avait hâte de les enlever, une fois qu'elle aurait refermé la porte de son appartement. Mais avant, elle devait passer par le hall, récupérer son courrier, et monté les escaliers. Elle n'était pas au bout de ses peines pour le moment. C'est le pas lourd qu'elle poussait la porte d'entrée de l'immeuble et se dirigeait vers les boites aux lettres. Elle ouvrit la sienne pour en sortir un énorme paquet de lettres. Elle poussa un soupir en voyant que la plupart étaient des factures. Même si aujourd'hui elle avait les moyens de payés tout ça facilement, recevoir ce genre de courrier ne cessait de la renvoyer à une époque où chaque facture était une torture, une épreuve supplémentaire à passer. Elle pencha doucement la tête sur le côté, faisant craquer ses vertèbres. Elle ferma doucement les yeux en prenant une inspiration. Il fallait croire qu'elle avait bien trop de démons.

Elle ouvrit subitement les yeux, alors qu'elle ressentait cette étrange impression d'être épiée. Ce n'était pas la première fois qu'elle ressentait ça dans l'immeuble. Elle se tourna donc subitement, pour tomber sur son voisin qui gagnait le hall. On ne pouvait pas dire qu'elle connaissait vraiment ses voisins. Elle ne les voyait pas beaucoup, trop occupée pour ça. Mais elle avait appris à les reconnaître. Même si elle ne connaissait pas leur nom. « Bonjour. » Dit-elle finalement en fronçant les sourcils, bien qu'elle se demandait pourquoi il la regardait. « Il y a un problème. » Elle espérait bien qu'elle se faisait des films pour pouvoir vite rentrer chez elle. Mais elle n'aimait pas trop le regard que le brun lui portait. Rhodes, c'était son nom de famille il lui semblait. Elle l'avait vu sur leur sonnette. Mais son prénom, elle n'en avait absolument aucune idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



> arrivé(e) le : 27/03/2015
> messages : 199
> double compte : Nop.
> avatar : Ian Somerhalder.
> crédits : UC.
❥ statut civil : Marié à ma ravissante femme Grace Rhodes.
> métier : Pompier.
> immeuble : Reagan.
> appartement : #13b
> pêchés mignons : Ma femme ◘ Le parfum de ma femme ◘ Mon look et mes cheveux ◘ L'alcool ◘ La musique ◘ Les jeux vidéo ◘ Les plats italiens ◘ Le sport ◘ Les films d'action ◘ Les douches avec de l'eau bien chaude ◘ Les animaux surtout les chats ◘ Les soirées entre amis ◘ Les belles femmes.
> points : 243

MessageSujet: Re: WAYNE + I'm out of touch, I'm out of love Mar 7 Avr - 13:09


I'm out of touch, I'm out of love
Miranda Reynolds & Wayne Rhodes


Après une autre journée à sauver des vies, j'étais content de rentrer chez moi. C'est pas que j'étais pas bien au travail, au contraire. Je m'y sentais bien et puis être pompier était un choix de ma part, alors je ne vais pas du tout me plaindre. Mais les interventions c'était pas tout les jours facile. Dès-fois on perdaient des collègues dans les incendies, d'autre fois des civils et de temps en temps on n'arrivaient pas a réanimer les gens. C'était comme ça. Et malgré le faite qu'on faisaient tout notre possible, il y avait des interventions plus compliquer que d'autres. Mais lorsqu'on sauver des vies on étaient fiers et heureux pour eux. Personnellement, j'ai le sentiment d'être un héro lorsque je sort quelqu'un des flammes. Et ne vous inquiétez pas, je n'est pas du tout peur d'y laisser ma propre vie, si c'est pour sauver une autre personne. J'étais comme ça et c'était la seule part de moi d'aussi serviable. Après avoir garer ma voiture sur le parking, j'entre dans le hall du bâtiment. De mon bâtiment. J'arrivais au boite au lettre et je voyais une femme. Je la croisais souvent dans l'escalier ou l'ascenseur et je ne perdais jamais une miette de son ravisant corps. Elle était tout simplement belle et sexy. Je prend ma clé de boite au lettre pour ouvrir cette dernière et j'en profite que ma voisine soit de dos pour admirer ses fesses. « Bonjour. » Elle venait de se tourner vers moi et je longeais du regard son corps pour arriver jusqu'à ses yeux. " Bonjour... " J’affichais un sourire charmeur et très séduisant. « Il y a un problème. » Je remarquais qu'elle fronçait les sourcils. Mince. Je venais de me faire griller. Je prends mon courrier et je referme ma boite au lettre d'un tour de clé.  Puis je me tournais une nouvelle fois vers elle tout en passant une main dans mes cheveux avec ma main libre. " Pas du tout. Je ne fais qu'admirer la belle femme que vous êtes... " Ça servais à rien de tourner autour du pot, alors j'avouais carrément ce que je venais de faire. Et puis après tout c'est vrai, elle est belle. Il y a quoi de mal d'admirer la beauté ? Ce n'est pas comme si je l’imaginais dans mon lit, donc il y a rien de mal... Les seules choses que je pouvais imaginer c'était avec Grace et Bridget donc je ne vois pas le souci...

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Mais vous savez, on peut trouver du bonheur même dans les endroits les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière.
> arrivé(e) le : 21/02/2015
> messages : 49
> pseudo : maman dragibus
> avatar : Phoebe Tonkin
> crédits : smoaks & tumblr
❥ statut civil : Célibataire, elle le clame haut et fort et se dit même plus que prète à tomber amoureuse. Sauf que son coeur semble déjà pris, mais pas par la personne qu'il faudrait.
> métier : Elle tient une petite boutique de lingerie où elle vend ses propres créations.
> immeuble : reagan
> appartement : 14 b
> pêchés mignons : la célèbre marque de chaussures à la semelle rouge, et les chaussures en particulier + la caféine + le chocolat + les bijoux anciens + les romans à l'eau de rose + une bonne soirée entre copines + le fils de son beau-père + les framboises + la lingerie
> points : 100

MessageSujet: Re: WAYNE + I'm out of touch, I'm out of love Mer 29 Avr - 12:07


Wayne & Miranda
    I'm out of touch, I'm out of love

Après une journée fatigante, Miranda ne rêvait que d'une chose, de rentrer chez elle. Et tout ce qui pouvait repousser ce moment lui tapait vigoureusement sur les nerfs. Et pour le moment, il semblait que c'était son voisin qui l'empêchait de rentrer chez elle. Et elle voulait vraiment -comme elle ne l'avait jamais voulu- enlever ses chaussures. Même au mariage de sa mère elle avait mieux tenu ses chaussures, pourtant elle avait passé la journée debout. Il fallait croire qu'elle perdait en endurance. Elle est donc agacée et c'est sans plus de patience qu'elle demande s'il y a un problème à son voisin. « Pas du tout. Je ne fais qu'admirer la belle femme que vous êtes... » Elle reste un instant carrément surprise. Mais c'est qu'il a du culot celui-ci. Elle avait l'habitude d'entendre des commentaires graveleux de la part de certains hommes. Mais dans le hall de l'immeuble où elle vivait, quand même, il y avait des limites. Elle referma la porte de sa boite aux lettres, tournant la clefs pour la fermer complètement. Elle n'avait même pas la force de l'envoyer bouler, elle n'arrivait qu'à penser qu'à ses pieds. Oh et puis zut, après ce qu'il venait de dire, il n'allait pas s'offusquer de la voir pied nu. D'un coup de pieds, elle retira ses chaussures. Ouais ça allait mieux. Elle se tourna finalement vers lui, penchant la tête sur le côté avec sourire. « Vu ma journée, je vais faire comme si c'était un compliment. » Elle se pencha finalement pour attraper ses escarpins. Tenant d'une main ses chaussures et de l'autre son courrier, elle devait avoir fine, mais peu importe. Elle se sentait un peu mieux. Et elle n'avait aucune envie de se prendre la tête aujourd'hui. Autant prendre tout ça bien plutôt que de se fâcher avec son voisin. Et puis, sa mère lui avait toujours appris à entretenir de mon rapport avec ses voisins. On se sait jamais quand on aura subitement besoin d’œufs, ou qu'un voisin généreux empêche un cambrioleur de rentrer chez soi.  Se fâcher avec un voisin, c'était prendre le risque de mourir dans un incendie parce qu'il n'aura pas appeler les pompiers. Oui, bon, c'était extrême comme façon de penser, mais les gens peuvent être fous parfois. « Donc, merci, et profitez bien de la vue. » Ajouta-t-elle en se dirigeant vers les escaliers, pieds nus. Il y avait fort à parier qu'il la suive dans les marches, puisqu'ils vivaient au même étage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: WAYNE + I'm out of touch, I'm out of love

Revenir en haut Aller en bas
 

WAYNE + I'm out of touch, I'm out of love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MY NEIGHBOR IS AN ASSHOLE :: PARADISE VALLEY :: immeuble reagan-