AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



« Ce n’est pas la peine d’être deux sœurs pour vivre éloignées l’une de l’autre. »
Pour le moment, je sais que je t’ai perdue, que tu t’es perdue toute seule, que tu t’es enfermée dans ce monde auquel ni notre famille, ni moi puissions entrer. J’aimerai pouvoir me dire que ça ne sert à rien de se battre pour une cause perdue, que ça ne sert à rien que je continue d’espérer à trouver en toi une sœur que j’aimerai aimer comme j’aime mes plus proches amies, une sœur que j’admirerai, une sœur que je voudrai continuer de protéger pour toujours, une sœur qui soit digne d’être une sœur.



"he’s unbelievable, unbelievable! he is such a strong being. he wants to be there for me and I’m like, ‘Dude, I’m supposed to be there for you, don’t worry about me right now ! ’ he’s incredible like that ! he’s my best friend. And I just knew – I loved him honesty, it was pure and it was fresh."



il y a les lois de l'empire et les trous noirs dans ma mémoire. il y a le meilleur et puis le pire, au milieu notre trajectoire. combien tu vends ta liberté ? dis, combien tu vends ta poésie ? moi j'ai même vendu mon âme au diable pour ton sourire... puisque tout est aléatoire dans le chaos des univers, puisqu'insoluble est la réponse et puisque déjà me manque l'air. mais qu'importe les directions jusqu'au delà de la limite, tous les chemins mènent à tes yeux, tous les chemins mènent à la fuite...


> arrivé(e) le : 10/02/2015
> messages : 53
> pseudo : #ARL
> double compte : pas encore folle, non.
> avatar : EMMA STONE
> crédits : (avatar) ©gentle heart; (signature) ©endlesslove
❥ statut civil : célibataire, accessible et libre comme l'air. Ouais, enfin, y'a Flynn quand même qui, squatte non seulement son appart', mais aussi son coeur; enfoiré.
> métier : assistante rédactrice en chef
> immeuble : kennedy
> appartement : 45A
> pêchés mignons : la tequila, surtout les soirs de crises ♡ la nourriture, mais ça, c'est tous les jours ♡ la nicotine, ça dépend des jours, parfois un paquet, parfois une cigarette, histoire de... ♡ chanter, tout le temps et partout sans prétexte aucun, dieu merci, suis dotée d'un organe vocale aux sonorités plutôt sympa ♡ écrire et lire au soleil ♡ les soirées entre amis ♡ les chaussures et vêtements de haute couture, alors que j'n'en n'ai pas les moyens...
> points : 139

MessageSujet: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda) Mar 10 Fév - 14:18


 
Zelda Jean, Rose-Harper
« - IMAGINE QUE MARTIN LUTHER KING AIT DIT : J'AI FAIT UN RÊVE, MAIS J'AI PAS ENVIE D'EN PARLER. » - FRIENDS

 ✽ ✽ ✽

 
nom & prénom(s) ☆ Rose, c'est le nom de ma mère, son nom de jeune fille, mon géniteur je ne l'ai jamais connu, je ne crois pas que mon père soit au courant de mon existence et par conséquent, celle de ma soeur jumelle; Harper, c'est le nom de notre père adoptif, celui qui nous a élevées, qui a prit soin de nous, celui qui est resté et qui nous a aimées. Jean, c'est ma grand-mère, une brave femme, qui a élevée elle aussi, seule ses quatre enfants, elle nous a quitté il y a peu malheureusement, mais je suis fière de porter son prénom, et en ce qui concerne le mien d'prénom, Zelda, je crois que c'est juste que ma mère en avait envie, elle trouvait ça jolie. surnom(s) ☆ Zelly, Zel'; j'aime pas spécialement les surnoms, mais ça ne me gêne pas. date, lieu de naissance ☆ 17 février 1989 à Chandler, en Arizona. âge ☆ 26 ans. origines ☆ américaine, simplement et purement anméricaine. activité professionnelle ☆ assistante rédactrice en chef d'un magazine de mode féminin, ouais, c'est un petit peu comme secrétaire, mais avec un libellé plus attrayant. situation amoureuse ☆ célibataire, je pense qu'il aurait fallut penser à offrir un g.p.s à l'homme de ma vie, ce boulet s'est perdu en chemin, c'est sûr. caractère ☆ impulsive, drôle, caractérielle, amusante, manipulatrice, charmante, méchante, serviable, vulnérable, aimable, excessive, loyale, têtue, franche. groupe ☆ PIZZA.

Even at my worst, I'm best with you


+ Si ton ami t'appelle à trois heures du matin pour l'aider à se sortir d'une situation, que fais tu?
Tu ignores son appel, oui c'est ton ami mais tu as besoin de sommeil aussi.
 Tu te lèves en quatrième vitesse et tu prends ta pelle, ne sait-on jamais ce qui peut se passer.
Tu lui dis d'appeler la police, hors de question que tu sois mêlé à une histoire louche.
Tu prends ta carte bleue et va payer la caution, sauf si celui-ci est dans un autre État ou si cette caution est démesurément élevée.

Quand tu rentres du boulot après une dure journée, tu es plutôt:
Petite sortie entre amis, rien de tel pour se changer les idées.
Tu restes au calme chez toi et débranche ton téléphone.
Petite soirée avec ton amoureux/amoureuse: un dîner et un film.
Tu vas directement dans ton frigo attraper ton pot de glace et la bouteille de vodka. Tu déprimes pour la soirée!

Tu es quel genre de coloc:
Celui qui ne ramasse rien, et qui attends patiemment que les autres le fasses pour toi.
Tu fais ta part des corvées, tu as même instauré le planning des tâches.
Tu respectes le code de colocation, tu fais même signer un contrat à tes colocs pour ne pas avoir de surprise.
Tu préfères vivre seul(e) au moins aucune contrainte, tu es le maître de ton appart un point c'est tout.

Qu'est ce que l'amitié pour toi ? :
C'est faire des trucs stupides du moment que tous tes amis le font.
Tu peux vivre sans après tout, on ne peut compter que sur soit même.
C'est indispensable. Tu ne peux pas vivre sans tes amis.
C'est un moyen d'avoir des gens à qui demander de l'aide quand on en a besoin sans pour autant faire d'efforts de son côté.

Ton voisin du dessous ressembles plus à :
Barney Stinson, tu as du mal à suivre sa vie amoureuse.
Mr Heckles avec son chat... il n'arrête pas de se plaindre du bruit que tu fais.
Tu n'as jamais vu ton voisin. Mais j'ai un voisin au dessous?
Un serial Killer et donc tu préfères l'éviter au maximum. On ne sait jamais et tu ne veux pas finir découpé en morceau dans sa cuisine.

Si tu croises ton voisin/ta voisine hyper canon dans les couloirs très peu vêtu, quelle est ta réaction ?
Tu n'hésites pas une seconde et vas le/la draguer
Tu deviens rouge comme une tomate, bafouille un bonjour et pars précipitamment
Tu n'y prêtes même pas attention, de toute façon t'as l'habitude
Tu admires pendant quelques secondes et tu pars sans un mot


QUE PENSEZ VOUS DE L'AMITIE Pour moi l'amitié ça reste sacré, il est rare de tomber sur de véritables amis, n'oubliez pas qu'un ami, c'est la moitié d'un traître, et ça tout le monde le sait. En attendant ces personnes sont là pour vous pour le meilleur et pour le pire, l'amitié c'est un mariage, un engagement et une entreprise, une relation qu'il faut entretenir, c'est du donnant, donnant, je le sais, et je trouve ça magnifique, il n'y a rien de plus beau qu'une amitié sincère. VOTRE MEILLEUR SOUVENIR Mon meilleur souvenir ? La première fois que mon père m' emmenée en Floride, à Disney world, ça compte ? Plus sérieusement, je n'en sais rien... Peut-être le mariage de ma mère avec mon beau père, j'avais 14 ans, je ne l'ai jamais vue aussi heureuse que ce jour-là, et c'est un merveilleux souvenir. UNE ANECDOTE MARRANTE J'ai longtemps cru que le Dalaï-Lama était un pays, si, si je vous le jure, j'ai découvert que c'était un petit homme bridé et en robe il n'y a pas si longtemps. VOTRE VOISIN IDEAL Joey Tribbiani, je plaisante bien sur. J'en sais trop rien, mais il faut que ce soit un homme, très charmant, célibataire, plein d'humour et serviable, qui serait prêt à m'aider à venir déboucher l'évier de la salle de bain au besoin... C'que j'peux être niaise.

20 CHOSES A SAVOIR SUR TOIelle passe son temps à allumer des bougies et de l'encens chez elle, elle adore çaelle aime faire la cuisine, d'avantage quand elle est stressée ou de mauvaise humeur ★ elle aime lire, surtout quand il fait beau ★ écrire est l'une de ses passions, depuis toute petite elle écrit des histoires, elle rêve un jour de devenir un auteur à succès, enfin, d'être publiée, au moins çac'est une boule de nerfs, et pour faire passer ça, elle se gratte à sang parfois ★ elle est fan de plateaux télés arrosés de tequila, son pêché mignon ★ gourmande, elle ne passe pas une journée sans manger des cochonneries, oui, c'est un véritable poporcson dressing est un véritable champs de bataille, elle passe tous ses samedis à le ranger, mais en général, une journée lui suffit pour y remettre le bordel ★ elle ne lâche pas son téléphone, jamais, elle l'a toujours près d'elle ★ sans son chocolat du matin, elle n'est bonne à rien et de très mauvaise humeuril lui arrive de fumer la cigarette, ce n'est pas une grosse fumeuse, mais c'est quand même une bonne consommatrice ★ elle fait du shopping quand elle est triste, ou qu'elle s'ennuie, elle collectionne les chaussures à talons et les jolies robes, ce sont des produits de créateurs naturellement ★ elle passe son temps à chanter et dieu merci, elle a une jolie voixc'est un véritable danger sur la route, voilà pourquoi elle ne conduit paselle aime aller courir, le matin en général, et pendant ses jours de reposelle chante sous la douche et quand elle est aux toilettes aussi, c'est amusant, enfin original en tout cas ★ elle se cache derrière l'image de la fille modèle, celle qui est correcte et qui ne dit rien, seulement quand on la cherche, on la trouve et elle est impressionnante quand elle s'énerve, c'est le genre de poupée qui peut vous arracher un oeil ★ elle est maniaque, et a horreur que l'on touche à ses affaireselle rit de tout, elle est très positive et sa bonne humeur est communicative ★ elle est très critique et trop franche, donc elle se montre parfois très méchante, ou trop directe
Your job's a joke, you're broke, your love life's D.O.A.

C'est un drôle de bruit qui me tire du sommeil de plomb dans lequel je suis plongée, mon bras est posé sur mon visage pour empêcher la lumière d'accéder à mes yeux, et je les entre-ouvre, le bruit disparaît. Je me laisse aller, je tâche de me rendormir et alors que je suis juste sur le point de repartir un projectile mou, mais tout de même volumineux m'est lancé et dans un sursaut je me redresse. Mes cheveux ont prit une forme impensable, ma tête est en vrac, ma bouche pâteuse, et c'est un miracle que mes paupières ne soient pas restées collées. J'ai l'habitude de boire, j'suis un pilier de bar, mes collègues de bureaux me surnomment Jack Sparrow parce qu'à une ou deux reprises il m'est arrivé de me prendre une cuite à des pots de départ, j'ai l'ambiance dans le sang. Pourtant je suis de nature discrète, j'aime pas trop me faire remarquer en temps normal, mais sous l'influence de l'alcool, Zelda disparaît pour laisser place à Jean, mon double maléfique. Je balaye la salle du regard rapidement, ce dernier s'arrête sur une petite blondinette, dans le même état que moi, ses yeux me toisent d'un air mauvais, très mauvais. « Tu ronflais ! » me dit-elle tout simplement en passant rageusement ses cheveux derrière ses oreilles, elle croise les bras avec cette moue boudeuse qui lui est propre, cette moue que je connais bien, cette moue, c'est la mienne. « Haaaaaaaa ! » je m'exclame alors en attrapant l'oreiller qu'elle m'a lancé « Je me disais aussi que j'entendais un drôle de bruit. » je lui dis simplement en hochant la tête de haut en bas, fermant les yeux un court instant. « Bah nan grosse dinde, tu ronfles. « J'ai cru que Ted s'était endormit sur le canapé avant de voir ta grosse tête. » je lui souris tout simplement, sa voix est cassée, c'est celle du réveil, la mienne aussi d'ailleurs. J'ai l'impression d'avoir fumer un paquet entier de cigarettes Winston, c'est pas mes préférées, elles sont dégueulasses et finissent toujours par m'irriter la gorge. Ne vous y trompez pas, c'est ma petite sœur, les gens font souvent l'erreur de penser que le premier jumeau qui pointe le bout de son nez est plus « vieux » que le second, mais c'est pas le cas, le deuxième né pousse le premier vers la sortie, donc d'une certaine manière, c'est moi l'aînée. En gros, j'suis finie et pas elle. J'adore le lui faire remarquer, une de mes phrases favorite reste « Toi, t'as été finie à la pisse de toute façon. » On ne s'est pas toujours bien entendues, on a le même caractère ou presque alors on a souvent fait des étincelles, nos disputes sont toujours monumentales et extrêmement violentes. Une fois, je m'en souviens, nous étions au lycées, et pendant une pause repas on s'est tapées dessus avec nos plateaux repas. On s'est faite dégagées de l'établissement trois jours à cause de nos conneries, et je ne me souviens plus du motif de cette querelle. Je lève ma carcasse du canapé avec difficulté, d'ailleurs, mon visage entre en collision avec le tapis à poil long qui se trouve à demi coincé sous le sofa. Je ne me souviens plus ce qu'on fêtais hier soir, mais on l'a fêté comme il se devait. J'ai l'impression qu'un pivert est coincé dans ma tête et que cet enfoiré de piaf s'amuse à piquer au quatre coins de ma tête, c'est désagréable, c'est l'effet tequila. Cet alcool c'est mon favori, sans doute parce que le premier verre de boisson alcoolisée que j'ai touché en contenait, depuis, je voue un véritable culte à ce breuvage. Avant de partir à l'université elle comme moi, on avait l'habitude de boire des margaritas de minuit que ma mère préparait avec amour, depuis on a arrêté, tout simplement parce qu'à cause de cette habitude-là j'ai finis par me casser le bras en glissant sur le perron, juste devant la maison en tentant de sortir les poubelles. Bref, Je file à la cuisine, je suis à la recherche de médicaments, je sais, la place de ces substances n'est pas dans la cuisine, mais je me souviens qu'hier, raide bourrée, j'avais pris les devants et j'avais mit la boîte d'aspirines dans la cuisine. Je cherche partout, je retourne les plans de travail alors que Zoey disparaît dans la salle de bain, c'est quand la porte se referme que je percute, c'est elle qui les a prit. « Zoey, Alice Rose-Harper, ramène ton petit cul de blonde dans la cuisine fissa-fissa avant que je ne t'arrache tes blanches extensions et que je te les fasse avaler ! » je me penche au dessus de l'évier de la cuisine, je passe une main dans mes cheveux et les ramène en arrière, je sens le pivert s'acharner, s'en donner à cœur joie alors que mon estomac me fait comprendre que l'alcool ingérer hier ne passe pas. Je grimace en sentant l'acide remonter le long de mon œsophage, j'ai chaud, j'ai froid et je vois des étoiles. Là les gars, c'est la partie la moins charmante de la matinée. Il y a des assiettes dans le lavabo, ça déborde, les verres et les assiettes forment un amas de crasse et j'en rajoute dessus, je me vide dans l'évier comme une cruche dans un bruit écœurant et je fond en larmes. C'est mon truc ça, de fondre en larmes dès que je suis malade, j'ai tellement horreur de ça que je me mets à trembler, j'ai l'impression que ça dure une éternité et je pleure de nouveau. Je ne fais attention à rien, plus rien n'existe autour, mais je sais qu'elle me connaît comme si elle m'avait faite, parce que nous sommes une seule et même personne. Je sens le plat de sa main entre mes omoplates, dans un mouvement circulaire elle me masse, je crois qu'elle me dit des mots rassurants, qu'elle m'encourage alors que sa main libre active le robinet et fait couler l'eau dans l'évier. Je suis peut-être l'aînée, mais elle a toujours été là pour moi dans les moment difficiles, je sais que ça peut paraître con, surtout qu'elle me tient simplement les cheveux pour éviter que je m'en mette partout, mais c'est la vérité. Je sais que de nous deux c'est elle qui a le plus souffert de l'absence de notre géniteur, Zoey avait l'audace de l'appeler papa et à plusieurs reprises nous nous sommes disputées à cause de ça, j'ai fais une croix sur lui, notre père c'est Harold Harper, et pas je ne sais quel lâche. L'adolescence a été très dure pour nous deux, j'étais l'adolescente à problème, elle le jolie petit canard populaire, elle à même commencer ses études à l'université des arts de Phoenix, elle n'a jamais voulu me dire pourquoi elle les a cessées et s'est mise à bosser. Pourtant elle m'a encourager à continuer mes études littéraires sans me dire qu'elle avait mit à thermes les siennes. « Va te débarbouiller, je m'occupe de la vaisselle... » me dit-elle simplement en me caressant le front avant d'y déposer un baiser. Je sais simplement qu'avant de prendre cet appartement maman l'a envoyée en cure de désintoxication, Zoey n'en n'a pas l'air, mais elle est très fragile psychologiquement et c'est pour cette raison que je me suis installée avec elle, et pas seulement parce qu'elle te manquait. Je fais couler l'eau et me débarrasse de ma tenue de nuit, enfin, celle dans laquelle que je me suis assoupie. Je me glisse dans la baignoire, dans l'eau bien chaude. J'attends que l'eau atteigne un niveau convenable et je me mets à chanter avec ma voix cassée, je tousse, je chope ma brosse à dent et la fourre dans ma bouche. J'éclabousse les murs et manque de m'étouffer en poussant la chansonnette, y'a un mieux, ça avait du bon de vomir un coup. Aussi surprenant que ça puisse paraître je me rince la bouche dans l'eau de la baignoire et balance ma brosse à dent qui atterrit à côté du lavabo, par terre. Je suis blasée et pour faire passer ça, je m'amuse avec la mousse en me promettant que jamais plus jamais je ne boirais d'alcool. Bienvenue dans ma vie.
hors-jeu:
 


Dernière édition par Zelda Rose-Harper le Mer 11 Fév - 22:45, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda) Mar 10 Fév - 14:44

Emma Stone elle est magnifique et j'adore le pseudo

bienvenue, et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar



« Ce n’est pas la peine d’être deux sœurs pour vivre éloignées l’une de l’autre. »
Pour le moment, je sais que je t’ai perdue, que tu t’es perdue toute seule, que tu t’es enfermée dans ce monde auquel ni notre famille, ni moi puissions entrer. J’aimerai pouvoir me dire que ça ne sert à rien de se battre pour une cause perdue, que ça ne sert à rien que je continue d’espérer à trouver en toi une sœur que j’aimerai aimer comme j’aime mes plus proches amies, une sœur que j’admirerai, une sœur que je voudrai continuer de protéger pour toujours, une sœur qui soit digne d’être une sœur.



"he’s unbelievable, unbelievable! he is such a strong being. he wants to be there for me and I’m like, ‘Dude, I’m supposed to be there for you, don’t worry about me right now ! ’ he’s incredible like that ! he’s my best friend. And I just knew – I loved him honesty, it was pure and it was fresh."



il y a les lois de l'empire et les trous noirs dans ma mémoire. il y a le meilleur et puis le pire, au milieu notre trajectoire. combien tu vends ta liberté ? dis, combien tu vends ta poésie ? moi j'ai même vendu mon âme au diable pour ton sourire... puisque tout est aléatoire dans le chaos des univers, puisqu'insoluble est la réponse et puisque déjà me manque l'air. mais qu'importe les directions jusqu'au delà de la limite, tous les chemins mènent à tes yeux, tous les chemins mènent à la fuite...


> arrivé(e) le : 10/02/2015
> messages : 53
> pseudo : #ARL
> double compte : pas encore folle, non.
> avatar : EMMA STONE
> crédits : (avatar) ©gentle heart; (signature) ©endlesslove
❥ statut civil : célibataire, accessible et libre comme l'air. Ouais, enfin, y'a Flynn quand même qui, squatte non seulement son appart', mais aussi son coeur; enfoiré.
> métier : assistante rédactrice en chef
> immeuble : kennedy
> appartement : 45A
> pêchés mignons : la tequila, surtout les soirs de crises ♡ la nourriture, mais ça, c'est tous les jours ♡ la nicotine, ça dépend des jours, parfois un paquet, parfois une cigarette, histoire de... ♡ chanter, tout le temps et partout sans prétexte aucun, dieu merci, suis dotée d'un organe vocale aux sonorités plutôt sympa ♡ écrire et lire au soleil ♡ les soirées entre amis ♡ les chaussures et vêtements de haute couture, alors que j'n'en n'ai pas les moyens...
> points : 139

MessageSujet: Re: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda) Mar 10 Fév - 14:46

Dit-elle alors que sa face c'est MILA KUNIS et que son pseudo est supra' bien trouvé !
merci beaucoup ma grande
dis-moi, tu sais si y'a moyen de réserver son avatar par hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda) Mar 10 Fév - 14:48

Non mais genre, pseudo trouver en deux secondes chrono !
On s'fait un lien

Oui, il te le réserve pour 5 jours, mais je sais pas ou on demande, ici me semble t-il
Revenir en haut Aller en bas
avatar



« Les défaites de la vie conduisent aux grandes victoires. »

> arrivé(e) le : 12/08/2014
> messages : 301
> pseudo : keep smiling
> double compte : Emma, Romy & Grace
> avatar : Nina Dobrev
> crédits : chevalisse
❥ statut civil : Célibataire.
> métier : assistante d'un parfait connard
> immeuble : Kennedy
> appartement : #21A
> pêchés mignons : adore le chocolat + est attirée par son chef sans le savoir
> points : 77

> More about me
> address book:
> to do list:

MessageSujet: Re: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda) Mar 10 Fév - 15:27

EMMA quelle perfection !
En tout cas moi je suis sûre qu'on sera tous amis
BIENVENUE parmi nous ma belle I love you et bon courage pour ta fiche

_________________

« I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. » Marilyn Monroe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



« Ce n’est pas la peine d’être deux sœurs pour vivre éloignées l’une de l’autre. »
Pour le moment, je sais que je t’ai perdue, que tu t’es perdue toute seule, que tu t’es enfermée dans ce monde auquel ni notre famille, ni moi puissions entrer. J’aimerai pouvoir me dire que ça ne sert à rien de se battre pour une cause perdue, que ça ne sert à rien que je continue d’espérer à trouver en toi une sœur que j’aimerai aimer comme j’aime mes plus proches amies, une sœur que j’admirerai, une sœur que je voudrai continuer de protéger pour toujours, une sœur qui soit digne d’être une sœur.



"he’s unbelievable, unbelievable! he is such a strong being. he wants to be there for me and I’m like, ‘Dude, I’m supposed to be there for you, don’t worry about me right now ! ’ he’s incredible like that ! he’s my best friend. And I just knew – I loved him honesty, it was pure and it was fresh."



il y a les lois de l'empire et les trous noirs dans ma mémoire. il y a le meilleur et puis le pire, au milieu notre trajectoire. combien tu vends ta liberté ? dis, combien tu vends ta poésie ? moi j'ai même vendu mon âme au diable pour ton sourire... puisque tout est aléatoire dans le chaos des univers, puisqu'insoluble est la réponse et puisque déjà me manque l'air. mais qu'importe les directions jusqu'au delà de la limite, tous les chemins mènent à tes yeux, tous les chemins mènent à la fuite...


> arrivé(e) le : 10/02/2015
> messages : 53
> pseudo : #ARL
> double compte : pas encore folle, non.
> avatar : EMMA STONE
> crédits : (avatar) ©gentle heart; (signature) ©endlesslove
❥ statut civil : célibataire, accessible et libre comme l'air. Ouais, enfin, y'a Flynn quand même qui, squatte non seulement son appart', mais aussi son coeur; enfoiré.
> métier : assistante rédactrice en chef
> immeuble : kennedy
> appartement : 45A
> pêchés mignons : la tequila, surtout les soirs de crises ♡ la nourriture, mais ça, c'est tous les jours ♡ la nicotine, ça dépend des jours, parfois un paquet, parfois une cigarette, histoire de... ♡ chanter, tout le temps et partout sans prétexte aucun, dieu merci, suis dotée d'un organe vocale aux sonorités plutôt sympa ♡ écrire et lire au soleil ♡ les soirées entre amis ♡ les chaussures et vêtements de haute couture, alors que j'n'en n'ai pas les moyens...
> points : 139

MessageSujet: Re: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda) Mar 10 Fév - 15:39

Nina Dobrev, magnifique créature !
Merci pour cet accueil, je te renvois le compliment ma grande et on va s'trouver un lien toi et moi, j'annonce !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


...
uc
> arrivé(e) le : 07/02/2015
> messages : 476
> pseudo : Ran94
> double compte : //
> avatar : Bitsie Tulloch
> crédits : Lux Aeterna (avatar) Wild heart (sign) tumblr (gifs)
❥ statut civil : Célibataire
> métier : Journaliste
> immeuble : Reagan
> appartement : appartement 11B
> pêchés mignons : Son fils Oliver - faire du shopping - se regarder des comédies pour bien rigoler - taquiner son jumeau
> points : 500

> More about me
> address book:
> to do list:

MessageSujet: Re: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda) Mar 10 Fév - 15:52

Bienvenue
On va former un club de rousse -sort-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



« Ce n’est pas la peine d’être deux sœurs pour vivre éloignées l’une de l’autre. »
Pour le moment, je sais que je t’ai perdue, que tu t’es perdue toute seule, que tu t’es enfermée dans ce monde auquel ni notre famille, ni moi puissions entrer. J’aimerai pouvoir me dire que ça ne sert à rien de se battre pour une cause perdue, que ça ne sert à rien que je continue d’espérer à trouver en toi une sœur que j’aimerai aimer comme j’aime mes plus proches amies, une sœur que j’admirerai, une sœur que je voudrai continuer de protéger pour toujours, une sœur qui soit digne d’être une sœur.



"he’s unbelievable, unbelievable! he is such a strong being. he wants to be there for me and I’m like, ‘Dude, I’m supposed to be there for you, don’t worry about me right now ! ’ he’s incredible like that ! he’s my best friend. And I just knew – I loved him honesty, it was pure and it was fresh."



il y a les lois de l'empire et les trous noirs dans ma mémoire. il y a le meilleur et puis le pire, au milieu notre trajectoire. combien tu vends ta liberté ? dis, combien tu vends ta poésie ? moi j'ai même vendu mon âme au diable pour ton sourire... puisque tout est aléatoire dans le chaos des univers, puisqu'insoluble est la réponse et puisque déjà me manque l'air. mais qu'importe les directions jusqu'au delà de la limite, tous les chemins mènent à tes yeux, tous les chemins mènent à la fuite...


> arrivé(e) le : 10/02/2015
> messages : 53
> pseudo : #ARL
> double compte : pas encore folle, non.
> avatar : EMMA STONE
> crédits : (avatar) ©gentle heart; (signature) ©endlesslove
❥ statut civil : célibataire, accessible et libre comme l'air. Ouais, enfin, y'a Flynn quand même qui, squatte non seulement son appart', mais aussi son coeur; enfoiré.
> métier : assistante rédactrice en chef
> immeuble : kennedy
> appartement : 45A
> pêchés mignons : la tequila, surtout les soirs de crises ♡ la nourriture, mais ça, c'est tous les jours ♡ la nicotine, ça dépend des jours, parfois un paquet, parfois une cigarette, histoire de... ♡ chanter, tout le temps et partout sans prétexte aucun, dieu merci, suis dotée d'un organe vocale aux sonorités plutôt sympa ♡ écrire et lire au soleil ♡ les soirées entre amis ♡ les chaussures et vêtements de haute couture, alors que j'n'en n'ai pas les moyens...
> points : 139

MessageSujet: Re: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda) Mar 10 Fév - 16:05

OWHUIIII !
Un club de rousses !
c'est une idée, moi j'approuve !
merci Becky !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



shake it off + Hey, hey, hey ! Just think while you've been getting down and out about the liars and dirty, dirty cheats in the world. You could have been getting down to this sick beat.
> arrivé(e) le : 07/02/2015
> messages : 238
> pseudo : DOUCEUR.
> double compte : aucun pour le moment.
> avatar : selena gomez.
> crédits : Greer (avatar) .unbreakable (signature)
❥ statut civil : comment dire que c'est plus que compliqué ? aux yeux du monde, Peggy est en couple mais il n'en est rien. elle est juste la complice d'un mensonge familial. en plus elle déteste celui qu'elle est censée chérir, c'est pour dire.
> métier : étudiante en marketing & babysitter, d'ailleurs si elle avait su elle n'aurait jamais postulé, heureusement qu'elle aime ce petit bout de chou.
> immeuble : reagan
> appartement : #33B
> pêchés mignons : ses cheveux ♡ les dragibus ♡ l'odeur des marqueurs ♡ les vernis ♡ chanter même-si elle chante faux. ♡ regarder le foot à la télé ♡ jouer au football, non pas celui des américains, celui des anglais, osez confondre et elle vous encastre.
> points : 230

> More about me
> address book:
> to do list:

MessageSujet: Re: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda) Mar 10 Fév - 16:06

Le pseudo + l'avatar
Bienvenue sur le forum & bonne rédaction

_________________
make a wish. « Boy, when you're with me. I'll give you a taste. Make it like your birthday everyday. I know you like it sweet, so you can have your cake. Give you something good to celebrate. So make a wish. I'll make it like your birthday everyday, I'll be your gift. Give you something good to celebrate. - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



« Ce n’est pas la peine d’être deux sœurs pour vivre éloignées l’une de l’autre. »
Pour le moment, je sais que je t’ai perdue, que tu t’es perdue toute seule, que tu t’es enfermée dans ce monde auquel ni notre famille, ni moi puissions entrer. J’aimerai pouvoir me dire que ça ne sert à rien de se battre pour une cause perdue, que ça ne sert à rien que je continue d’espérer à trouver en toi une sœur que j’aimerai aimer comme j’aime mes plus proches amies, une sœur que j’admirerai, une sœur que je voudrai continuer de protéger pour toujours, une sœur qui soit digne d’être une sœur.



"he’s unbelievable, unbelievable! he is such a strong being. he wants to be there for me and I’m like, ‘Dude, I’m supposed to be there for you, don’t worry about me right now ! ’ he’s incredible like that ! he’s my best friend. And I just knew – I loved him honesty, it was pure and it was fresh."



il y a les lois de l'empire et les trous noirs dans ma mémoire. il y a le meilleur et puis le pire, au milieu notre trajectoire. combien tu vends ta liberté ? dis, combien tu vends ta poésie ? moi j'ai même vendu mon âme au diable pour ton sourire... puisque tout est aléatoire dans le chaos des univers, puisqu'insoluble est la réponse et puisque déjà me manque l'air. mais qu'importe les directions jusqu'au delà de la limite, tous les chemins mènent à tes yeux, tous les chemins mènent à la fuite...


> arrivé(e) le : 10/02/2015
> messages : 53
> pseudo : #ARL
> double compte : pas encore folle, non.
> avatar : EMMA STONE
> crédits : (avatar) ©gentle heart; (signature) ©endlesslove
❥ statut civil : célibataire, accessible et libre comme l'air. Ouais, enfin, y'a Flynn quand même qui, squatte non seulement son appart', mais aussi son coeur; enfoiré.
> métier : assistante rédactrice en chef
> immeuble : kennedy
> appartement : 45A
> pêchés mignons : la tequila, surtout les soirs de crises ♡ la nourriture, mais ça, c'est tous les jours ♡ la nicotine, ça dépend des jours, parfois un paquet, parfois une cigarette, histoire de... ♡ chanter, tout le temps et partout sans prétexte aucun, dieu merci, suis dotée d'un organe vocale aux sonorités plutôt sympa ♡ écrire et lire au soleil ♡ les soirées entre amis ♡ les chaussures et vêtements de haute couture, alors que j'n'en n'ai pas les moyens...
> points : 139

MessageSujet: Re: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda) Mar 10 Fév - 16:10

Merci beaucoup, petite Gomez dollface I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda) Mar 10 Fév - 16:10

Bienvenue à toi et bon courage pour ta fichette !
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Aimer quelqu'un, c'est être capable de le laisser partir. C'est accepter le fait qu'il ne veuille pas de vous ; qu'il finisse par se lasser, vous oublier. Mais quand on aime, on le sait : on n'hésite pas, on le veut. On pardonne parce que nous sommes faibles et que nous n'attendions qu'une chose, c'est qu'il revienne. On espère. On y croit. On se dit que c'est une évidence.
> arrivé(e) le : 28/12/2014
> messages : 317
> pseudo : Luxette
> double compte : Camilla Hamilton (Candicola) - Janel Doherty (Kristen Bell) & Bridget Echolls (Jaime King)
> avatar : JLC ♥
> crédits : Lily/Chestilly (avatar) et TumblR (gifs)
❥ statut civil : Célibataire, toujours déséspérement en train de craquer sur son meilleur ami
> métier : Organisatrice d'événements, rêve d'ouvrir sa propre boîte !
> immeuble : Immeuble Reagan
> appartement : 5B
> pêchés mignons : les séries romantiques ♥️ le chocolat ♥️ les tartes aux pommes ♥️ les chatons et chiots ♥️ la bit-littérature ♥️ le maquillage ♥️ les parfums ♥️ les sacs à mains ♥️ les belles robes de mariées
> points : 206

MessageSujet: Re: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda) Mar 10 Fév - 16:35

Emma est tellement belle !

Bienvenue

_________________
Je voulais t'aimer
   
[...] comme je n'avais encore jamais aimé. Je voulais être celle qui te marquerait, celle qui te manquerait, celle qui te ferait sourire et te redonnerait l'espoir lorsque seul dans le noir, tu ne distinguerais plus la lumière. En fait, je voulais que tu crois assez à nous pour me donner envie d'y croire vraiment. © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



« Ce n’est pas la peine d’être deux sœurs pour vivre éloignées l’une de l’autre. »
Pour le moment, je sais que je t’ai perdue, que tu t’es perdue toute seule, que tu t’es enfermée dans ce monde auquel ni notre famille, ni moi puissions entrer. J’aimerai pouvoir me dire que ça ne sert à rien de se battre pour une cause perdue, que ça ne sert à rien que je continue d’espérer à trouver en toi une sœur que j’aimerai aimer comme j’aime mes plus proches amies, une sœur que j’admirerai, une sœur que je voudrai continuer de protéger pour toujours, une sœur qui soit digne d’être une sœur.



"he’s unbelievable, unbelievable! he is such a strong being. he wants to be there for me and I’m like, ‘Dude, I’m supposed to be there for you, don’t worry about me right now ! ’ he’s incredible like that ! he’s my best friend. And I just knew – I loved him honesty, it was pure and it was fresh."



il y a les lois de l'empire et les trous noirs dans ma mémoire. il y a le meilleur et puis le pire, au milieu notre trajectoire. combien tu vends ta liberté ? dis, combien tu vends ta poésie ? moi j'ai même vendu mon âme au diable pour ton sourire... puisque tout est aléatoire dans le chaos des univers, puisqu'insoluble est la réponse et puisque déjà me manque l'air. mais qu'importe les directions jusqu'au delà de la limite, tous les chemins mènent à tes yeux, tous les chemins mènent à la fuite...


> arrivé(e) le : 10/02/2015
> messages : 53
> pseudo : #ARL
> double compte : pas encore folle, non.
> avatar : EMMA STONE
> crédits : (avatar) ©gentle heart; (signature) ©endlesslove
❥ statut civil : célibataire, accessible et libre comme l'air. Ouais, enfin, y'a Flynn quand même qui, squatte non seulement son appart', mais aussi son coeur; enfoiré.
> métier : assistante rédactrice en chef
> immeuble : kennedy
> appartement : 45A
> pêchés mignons : la tequila, surtout les soirs de crises ♡ la nourriture, mais ça, c'est tous les jours ♡ la nicotine, ça dépend des jours, parfois un paquet, parfois une cigarette, histoire de... ♡ chanter, tout le temps et partout sans prétexte aucun, dieu merci, suis dotée d'un organe vocale aux sonorités plutôt sympa ♡ écrire et lire au soleil ♡ les soirées entre amis ♡ les chaussures et vêtements de haute couture, alors que j'n'en n'ai pas les moyens...
> points : 139

MessageSujet: Re: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda) Mar 10 Fév - 17:47

merci les filles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda) Mar 10 Fév - 18:30

Bienvenue! Stone!
Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda) Mar 10 Fév - 19:07

Bienvenue parmi nous avec la jolie Emma I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar



> arrivé(e) le : 07/02/2015
> messages : 138
> pseudo : gleekout!
> double compte : pas pour l'instant.
> avatar : le sexy théo james.
> crédits : gleekout!
❥ statut civil : célibataire et bien ainsi.
> métier : professeur de sport le jour, strip-teaseur la nuit.
> immeuble : reagan.
> appartement : appartement 25B.
> pêchés mignons : le chocolat ❥ de belles courbes ❥ le sport ❥ la cigarette ❥ ma guitare
> points : 54

> More about me
> address book:
> to do list:

MessageSujet: Re: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda) Mar 10 Fév - 21:16

Bienvenue par ici, courage pour ta fichette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

MessageSujet: Re: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda) Mer 11 Fév - 19:21

Emma I love you I love you
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar



« Ce n’est pas la peine d’être deux sœurs pour vivre éloignées l’une de l’autre. »
Pour le moment, je sais que je t’ai perdue, que tu t’es perdue toute seule, que tu t’es enfermée dans ce monde auquel ni notre famille, ni moi puissions entrer. J’aimerai pouvoir me dire que ça ne sert à rien de se battre pour une cause perdue, que ça ne sert à rien que je continue d’espérer à trouver en toi une sœur que j’aimerai aimer comme j’aime mes plus proches amies, une sœur que j’admirerai, une sœur que je voudrai continuer de protéger pour toujours, une sœur qui soit digne d’être une sœur.



"he’s unbelievable, unbelievable! he is such a strong being. he wants to be there for me and I’m like, ‘Dude, I’m supposed to be there for you, don’t worry about me right now ! ’ he’s incredible like that ! he’s my best friend. And I just knew – I loved him honesty, it was pure and it was fresh."



il y a les lois de l'empire et les trous noirs dans ma mémoire. il y a le meilleur et puis le pire, au milieu notre trajectoire. combien tu vends ta liberté ? dis, combien tu vends ta poésie ? moi j'ai même vendu mon âme au diable pour ton sourire... puisque tout est aléatoire dans le chaos des univers, puisqu'insoluble est la réponse et puisque déjà me manque l'air. mais qu'importe les directions jusqu'au delà de la limite, tous les chemins mènent à tes yeux, tous les chemins mènent à la fuite...


> arrivé(e) le : 10/02/2015
> messages : 53
> pseudo : #ARL
> double compte : pas encore folle, non.
> avatar : EMMA STONE
> crédits : (avatar) ©gentle heart; (signature) ©endlesslove
❥ statut civil : célibataire, accessible et libre comme l'air. Ouais, enfin, y'a Flynn quand même qui, squatte non seulement son appart', mais aussi son coeur; enfoiré.
> métier : assistante rédactrice en chef
> immeuble : kennedy
> appartement : 45A
> pêchés mignons : la tequila, surtout les soirs de crises ♡ la nourriture, mais ça, c'est tous les jours ♡ la nicotine, ça dépend des jours, parfois un paquet, parfois une cigarette, histoire de... ♡ chanter, tout le temps et partout sans prétexte aucun, dieu merci, suis dotée d'un organe vocale aux sonorités plutôt sympa ♡ écrire et lire au soleil ♡ les soirées entre amis ♡ les chaussures et vêtements de haute couture, alors que j'n'en n'ai pas les moyens...
> points : 139

MessageSujet: Re: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda) Mer 11 Fév - 20:00

merci beaucoup mes amours, vous êtes trop beaux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



Aimer quelqu'un, c'est être capable de le laisser partir. C'est accepter le fait qu'il ne veuille pas de vous ; qu'il finisse par se lasser, vous oublier. Mais quand on aime, on le sait : on n'hésite pas, on le veut. On pardonne parce que nous sommes faibles et que nous n'attendions qu'une chose, c'est qu'il revienne. On espère. On y croit. On se dit que c'est une évidence.
> arrivé(e) le : 28/12/2014
> messages : 317
> pseudo : Luxette
> double compte : Camilla Hamilton (Candicola) - Janel Doherty (Kristen Bell) & Bridget Echolls (Jaime King)
> avatar : JLC ♥
> crédits : Lily/Chestilly (avatar) et TumblR (gifs)
❥ statut civil : Célibataire, toujours déséspérement en train de craquer sur son meilleur ami
> métier : Organisatrice d'événements, rêve d'ouvrir sa propre boîte !
> immeuble : Immeuble Reagan
> appartement : 5B
> pêchés mignons : les séries romantiques ♥️ le chocolat ♥️ les tartes aux pommes ♥️ les chatons et chiots ♥️ la bit-littérature ♥️ le maquillage ♥️ les parfums ♥️ les sacs à mains ♥️ les belles robes de mariées
> points : 206

MessageSujet: Re: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda) Jeu 12 Fév - 8:53

Ta fiche est parfaite, je te valide avec plaisir !

Il nous faudra un lien bichette

_________________
Je voulais t'aimer
   
[...] comme je n'avais encore jamais aimé. Je voulais être celle qui te marquerait, celle qui te manquerait, celle qui te ferait sourire et te redonnerait l'espoir lorsque seul dans le noir, tu ne distinguerais plus la lumière. En fait, je voulais que tu crois assez à nous pour me donner envie d'y croire vraiment. © belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda)

Revenir en haut Aller en bas
 

j'ai toujours pensé que le Dalaï-Lama était un pays, moi ! (zelda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MY NEIGHBOR IS AN ASSHOLE :: COME AS YOU ARE :: born this way :: i'm coming home-